Des sensations bon marché avec les Hacker-Series !

Des sensations bon marché avec les Hacker-Series !
Vous êtes passionnés de course automobile et rêvez de vous mettre au volant d'un bolide sur circuit. Cependant vos finances ne vous permettent pas d'envisager prendre part à un saison complète. Voici peut-être une solution pour vous.

Développée dans le cadre des Hacker-Series, un championnat d’endurance regroupant 6 épreuves, la Hacker, c’est son nom, est une voiture de course aussi performante qu’abordable.

Au programme
Un moteur de moto ultra agressif, des performances de 1er ordre et surtout une formule qui permet de prendre part à une course pour moins de 1.150 euros HT, prêt de la voiture compris. « Ce véhicule est destiné à tous types de course, même en dehors de notre championnat qui s’appelle les Hacker-Series. Il peut participer à des compétitions automobiles telles que rallycross, des courses sur asphalte, de l’endurance ou encore des courses sur glace », nous explique Patrice Nouvel, l’organisateur des Hacker-Series.

Prix accessibles
« Quant à l’aspect financier, nous avons essayé de tirer les prix vers le bas pour être au minimum partout. Etant donné que c’est notre propre championnat et que nous choisissons nous-même les circuits, nous arrivons à manager les coûts plus facilement, en faisant des courses d’endurance par exemple et en multipliant le nombre de pilote par véhicule. Résultat, le coût global de la course est moins important pour chaque pilote. »

Un moteur de moto
Sous le capot, ou plutôt sous cette carrosserie en fibre de verre, se cache un moteur de deux roues, en l’occurrence un 4 cylindres Suzuki de 1.340 cc et pas moins de 200 ch. Un bloc extrêmement coupleux (18 mkg) capable d’offrir d’incroyables montées en régimes jusqu’à près de 9.000 tr/mn.

Facile à piloter
Ajoutez à cela un poids contenu à 700 kg et vous obtenez un véhicule particulièrement performant, doté notamment d’accélérations foudroyantes. « C’est un véhicule assez pointu qui, malgré tout, reste facile à conduire. Nous lui avons installé des pièces de sécurité telles qu’un anti-dribbling qui nous permettent d’éviter les casses moteur ou encore les blocages de boîte. Tout cela fait que les pilotes amateurs prennent beaucoup de plaisir à le conduire et surtout trouvent leurs marques très rapidement », tient à nous préciser Patrice Nouvel.


Agréablement surpris
D’autant que dans ses réactions, l’auto est à la fois directe et précise. Malgré une direction un peu ferme et des pneus slick, pas franchement adaptés au tracé humide de notre essai, la Hacker nous est apparue très facile à prendre en main. Nous avons notamment apprécié sa boîte séquentielle à 6 rapports au débattement très court, et le bruit particulièrement grisant de son moteur. Bref, nous sommes tombés sous le charme de cette auto qui accélère fort, freine court et permet de prendre beaucoup de plaisir au volant.

Pour information, sachez que le championnat Hacker-Series débutera en mai prochain, à Alès, dans le Gard.


News associées