Skoda élu marque préférée des concessionnaires français en 2014

Voir le site Automoto

Skoda Octavia Scout, version baroudeuse 4 roues motrices vendue à partir du mois d'août 2014
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-10-30T14:51:00.000Z, mis à jour 2014-10-30T15:32:53.000Z

Ce mardi 28 octobre 2014, le Conseil national des professions de l'automobile (CNPA) a dévoilé les résultats de la cote d'amour des différentes marques présentes sur le marché français en interrogeant 779 concessionnaires. Le verdict est sans appel puisqu'il s'agit d'un vrai plébiscite pour le constructeur tchèque Skoda qui termine premier du classement.

Depuis 19 ans, le Conseil national des professions de l'automobile (CNPA) interroge des concessionnaires français afin d'évaluer la "Cote d'amour" (nom donnée à l'enquête) des différentes marques auprès de plusieurs distributeurs et de déterminer ainsi quelle est la plus appréciée. Pour l'année 2014, 779 responsables de concessions ont été interrogés par l'Organisation, en partenariat avec nos confrères d'Auto Infos, et 23 critères ont été pris en compte comme le dynamisme commercial de chaque constructeur ou encore la relation humaine entretenue avec les concessionnaires. A ce petit jeu-là, c'est Skoda qui a empoché la mise avec une note moyenne de 7,22/10. Le podium est complété par Mini (6,89) et Toyota (6,87).

Skoda, leader logique
Régulièrement plébiscitée par ses concessionnaires, déjà 3e en 2013, le constructeur tchèque termine sur la plus haute marche du classement pour l'année 2014. Tout sauf une surprise quand on connait le travail remarquable fourni depuis quatre ans par Luc Chausson, patron de Skoda France, pour resserrer les liens avec les responsables de concessions français.

Depuis le mois de janvier 2014, les immatriculations de la marque progressent de 9,9% et sont estimés à un peu plus de 15.000 voitures. La part de marché reste cependant modeste puisqu'elle ne dépasse pas les 0,95%.

Toyota, la figure emblématique
Autre valeur sûre pour les concessionnaires français : Mini. La marque britannique fait pour la première fois son apparition sur le podium grâce à des modèles attractifs et fiables selon les opérateurs du réseau BMW qui commercialisent ses modèles. Derrière, Toyota complète le podium et continue de tenir son rôle de constructeur emblématique sur le marché français, notamment grâce au choix des motorisations hybrides, très en vogues en ce moment.

La progression la plus spectaculaire concerne Dacia (6,79), la marque "low-cost" de Renault, qui gagne onze places en l'espace d'un an. La raison principale concerne le dynamisme commercial du constructeur d'origine roumaine et cela s'est senti sur les ventes puisqu'un bond de 19,8% des immatriculations a été enregistré depuis le début du mois de janvier.

Un modèle économique à retravailler
Dans cette version 2014 du classement établi par le CNPA, il faut remonter à la 9e place pour trouver la première marque française qui n'est autre que Renault (6,45). Derrière le constructeur au losange se situent Peugeot (5,92) au 14e rang et Citroën (5,73) à la 17e position. Preuve que les constructeurs tricolores ne sont pas forcément à la fête auprès de leurs distributeurs. Hyundai referme la marche avec la très mauvaise note de 3,71/10.

Par ailleurs, il est intéressant de noter que 85% des concessionnaires ont le sentiment que le modèle économique actuel de la distribution de marques basé sur le jeu des primes d'objectifs est à retravailler. 79% estiment même qu'il serait nécessaire de créer un statut du distributeur en droit français.

Enfin, même si 78 % des sondés se déclarent "tout à fait" ou "plutôt" satisfaits de la relation entretenue avec leur marque, 60% d'entre eux considèrent que la politique menée sur les douze derniers mois par leur constructeur a été un obstacle à la rentabilité de leur entreprise.