Dans l'actualité récente

Sondage : 61% des jeunes automobilistes lisent des SMS au volant

Voir le site Automoto

Smartphone et conduite Attention danger
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-10-11T15:54:00.000Z, mis à jour 2013-10-11T16:48:14.000Z

Commandé auprès de TNS-Sofrès, ce sondage relate un comportement banalisé mais dangereux, attestant que presque deux-tiers des moins de 35 ans lisent leurs SMS au volant de leur voiture. Pire, un tiers des jeunes automobilistes écrivent des textos en conduisant.

Les jeunes pointés du doigt
Un nouveau sondage de la Sécurité Routière réalisé par l'organisme TNS-Sofres a de quoi susciter des inquiétudes quant à l'utilisation de nos téléphones et smartphones au volant, surtout chez les plus jeunes.


Les moins de 35 ans, ayant baigné dans l'époque du téléphone portable et surtout du smartphone, déclarent à 61% lire des SMS, mails ou notifications, un chiffre grimpant à 66% en incluant les appels. Les plus de 35 ans sont trois fois moins nombreux, environ 20%, la moyenne globale étant de 31%.


Plus d'un quart des jeunes conducteurs (28%) avouent aussi s'être fait au moins une frayeur lors d'utilisation d'un portable au volant, contre 11% pour les plus de 35 ans.


23 fois plus de danger
Écrire ou lire un SMS paraît être une opération sans grande conséquence, nous prenons quelques fractions de secondes pour lancer quelques mots à un proches ou vérifier le message reçu, tout en jetant des coups d'oeil sur la route.


Cependant, la réalité est tout autre rappelle le communiqué : "Écrire un message en conduisant multiplie par conséquent le risque d'accident par 23 : il oblige le conducteur à détourner les yeux de la route pendant en moyenne 5 secondes."


La Sécurité routière précise que "le smartphone est le seul dispositif qui cumule les quatre sources de distraction qui peuvent détourner l'attention d'un conducteur". Ces quatre sources sont :

· auditive (l'attention est détournée par ce que l'on entend),
· visuelle (l'attention est détournée par ce que l'on voit),
· physique (l'attention est détournée par ce que l'on fait),
· cognitive (l'attention est détournée par des pensées).


Un film sensibilisateur
En réponse, la Sécurité Routière diffusera des spots TV, Internet et radio ayant pour interrogation : "Au volant, quand vous regardez votre smartphone, qui regarde la route ?". Voici le film d'une minute ci-dessous :