Dans l'actualité récente

Sports mécaniques : Ogier et Citroën régalent, Alonso entretient le mystère

Voir le site Automoto

Sébastien Ogier - Rallye Grande Bretagne Volkswagen
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-11-17T18:12:00.000Z, mis à jour 2014-11-17T19:52:22.000Z

De la belle victoire de Sébastien Ogier lors du Rallye WRC de Grande Bretagne au show de Citroën à Macao lors de l'ultime épreuve de la saison 2014, de WTCC en passant par la présence de Fernando Alonso lors des 6h de Bahreïn, Automoto vous propose les faits marquants de l'actualité des sports mécaniques lors de ce week-end du 16 novembre 2014.

Ogier taille patron
Tel un prince, Sébastien Ogier a dominé la dernière épreuve du Championnat du monde WRC 2014 qui s'est déroulée ce week-end du 16 novembre en Grande-Bretagne. Déjà titré, le Français a montré qu'il avait la classe des grands champions en ne laissant rien à la concurrence au volant de sa Volkswagen.

Bien aidé par l'abandon de son coéquipier finlandais Jari-Matti Latval, piégé par une piste boueuse, Ogier n'a jamais tremblé et prouve qu'il est désormais aussi à l'aise sur l'asphalte que sur terre... à l'image de Sébastien Loeb, nonuple champion du monde de la discipline.

"C’est la meilleure façon de finir la saison. C’était notre objectif. Pas de pression, on voulait prendre du plaisir" pic.twitter.com/AN3DKpfGfV

— Sébastien Ogier (@SebOgier) 16 Novembre 2014

Belle sortie pour Hirvonen

Un dernier rallye et un symbole. Souvent deuxième homme à l'époque de Sébastien Ogier, Mikko Hirvonen a terminé la dernière course de sa grande carrière en terminant second derrière Sébastien Ogier.

Un joli clin d'oeil pour le Finlandais qui manquera à tous les passionnés de sport automobile pour son attitude exemplaire et son très bon coup de volant. Un sacré pilote qui aurait mérité un titre. Pas de chance, un certain Sébastien Loeb est passé par là lors de la dernière décennie avant de laisser la place à Ogier.

Buémi et Davidson champions avec 18 tours de retard !
Leur sacre était annoncé lors de cette sixième épreuve du Championnat du monde d'endurance. Mais Sébastien Buemi et Anthony Davidson ne se doutait pas d'un tel scenario sur le difficile tracé de Bahreïn. Régulier au plus haut niveau tout au long de la saison, le duo de la Toyota Hybrid n°8 a cette fois-ci terminé en queue de peleton avec plus de 18 tours de retard, la faute à un problème d'alternateur !

Seule rivale de la monoplace japonaise, l'Audi R18 e-tron n°2 du trio Tréluyer-Lotterer-Fässler se devait de l'emporter pour retarder l'échéance mais elle n'a pu faire mieux qu'une 4e place derrière les surprenantes Porsche.

Comme quoi la régularité d'une année finit toujours par payer.

Alonso et l'Endurance, éternel serpent de mer
On ne va pas se mentir : les rumeurs lancées par différents médias sur l'avenir en Formule 1 de Fernando Alonso commencent à lasser. En même temps, le double champion du monde espagnol ne facilite pas les choses en entretenant un mystère permanent sur son futur alors que ce dernier semble de plus en plus s'inscrire chez McLaren-Honda pour 2015 et non en endurance, même si sa présence lors des 6h de Bahreïn peut prêter à confusion.

Lors de cette épreuve qui s'est déroulée sur le tracé de Sakhir, celui que l'on surnomme affectueusement "l'As des Asturies" est venu saluer le team AF Corse qui aligne plusieurs Ferrari dans la catégorie GT, ainsi que son ami de toujours, l'Australien Mark Webber, ancien pilote de Formule 1. On le sait : l'endurance est dans un domaine qui plaît à Alonso, comme en atteste sa présence lors des 24h du Mans en juin dernier mais de là à imaginer l'Espagnol au volant d'une Audi l'an prochain, il y a plus qu'un pas que nous ne franchirons pas.

Oggi è' venuto a trovarmi in Bahrain l'amico più veloce che ho!!!!! @alo_oficial pic.twitter.com/2egW0F7C6T

— andrea bertolini (@abracing73) 15 Novembre 2014

Citroën régale à Macao
Pour la dernière étape du championnat du monde WTCC 2014, l'Argentin Jose-Maria Lopez a de nouveau fait parler la poudre sur la somptueuse mais difficile piste de Macao (Asie) en battant de nouveaux records. Vainqueur de la première course, le pilote Citroën Racing a enregistré son dixième succès de la saison, soit un de plus que le total établi par Yvan Muller en 2012.

L'ancien champion du monde, qui a conservé sa deuxième place au classement général, a lui aussi fait le show lors de la deuxième manche. Parti sur la quatrième ligne (8e), le Français a régalé le public en s'offrant cinq dépassements dans les premiers virages mais a finalement terminé 2e derrière le solide Britannique Rob Huff.