Dans l'actualité récente

Superbike - Imola 2015 : Rea continue d'enchaîner les victoires

Voir le site Automoto

Superbike - Assen 2015 - Rea - Sykes
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-05-10T09:46:00.000Z, mis à jour 2015-05-10T10:38:59.000Z

Jonathan Rea a remporté, ce dimanche matin à Imola, la première course du week-end Superbike. Kawasaki s'offre le doublé puisque Tom Sykes termine 2e devant le poleman Davide Giugliano (Ducati).

Davide Giugliano, qui s'élançait de la pole position pour son retour de convalescence, a pu contenir les Kawasaki de Jonathan Rea et de Tom Sykes au départ. Mais ses deux adversaires parviendront à suivre le rythme, tout comme son coéquipier Chaz Davies, qui sera finalement écarté de la victoire à la suite d'une petite erreur. Le groupe de tête est donc ramené à trois pilotes et à 11 tours de la fin, Sykes lance une offensive. Le Britannique passe la Ducati de tête, aussitôt imité par Rea, bien décidé à ne pas le laisser partir.

Une course tronquée
Mais leur bagarre est interrompue par un drapeau rouge lié à la chute de David Salom... Le pilote Espagnol est évacué sur civière. Les premières informations indiquent qu'il serait conscient. Une nouvelle procédure de départ sera donnée un quart d'heure plus tard et les spectateurs auront droit à un sprint final et pour cause ! La course repart pour six tours. Giugliano rate son envolée à cause d'un wheeling, ce qui permet aux Kawasaki de prendre la tête des opérations avec Sykes devant Rea. Mais le Champion du Monde 2013 vire trop large dans un virage et son coéquipier en profite pour s'engouffrer.

7e victoire en 9 courses pour Rea
Le classement n'évoluera plus. Rea triomphe comme l'an passé, accentuant encore un peu plus son avance au championnat. Il compte presque le double de points de Sykes. Davide Giugliano se contera de la 3e place devant Léon Haslam et Sylvain Guintoli qui, handicapé par un capteur, ne pointait qu'en 15e position sur la grille. Chrostophe Ponson termine 14e. Randy de Puniet a quant à lui été contraint à l'abandon après seulement quelques tours couverts.

En Supersport, la victoire revient au pilote Kawasaki Kenan Sofuoglu. Le Français Jules Cluzel, qui était parti de la pole, a longtemps mené avant de s'incliner dans les derniers tours face à son adversaire.