Superbike – Jerez 2015 : Rea coiffe le titre

Voir le site Automoto

Superbike   Jerez 2015   Jonathan Rea
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-09-21T16:21:56.620Z, mis à jour 2015-09-21T16:28:03.959Z

Jonathan Rea a décroché, ce week-end à Jerez, son tout premier titre en Superbike. Le Britannique, qui disposait d’une confortable avance au championnat, s’est contenté d’une 4e place par deux fois ; les victoires étant revenues à ses compatriotes Tom Sykes et Chaz Davies.

Les dés sont jetés en Superbike bien que le calendrier compte encore deux meetings à Magny-Cours et à Losail… Avec 125 points d’avance sur son plus proche poursuivant Chaz Davies,  Jonathan Rea ne peut désormais plus être rejoint… puisque 100 points restent à distribuer sur ces quatre dernières courses.

Course 1 : Sykes triomphe en cavalier seul

Jonathan Rea (Kawasaki) a préféré faire preuve de prudence en laissant filer son coéquipier qui s’élançait de la pole position. Tom Sykes ne sera d’ailleurs plus jamais rejoint. Il s’impose avec près de trois seconde d’avance sur  Chaz Davies (Ducati), son principal adversaire pour la place de vice-champion du monde. Michael Van der Mark (Honda), titré en Supersport sur ce même tracé l’an dernier, se classe 3e juste devant Rea dont le palmarès aura été impressionnant cette année : 20 podiums sur 21 -un quasi sans faute- dont 12 victoires.

C’est donc très logiquement qu’il s’adjuge la couronne mondiale pour sa première saison chez Kawasaki, sa 7e au total. Léon Haslam (Aprilia) complète le top 5. Côté tricolores, Sylvain Guintoli (Honda) et Randy De Puniet (Suzuki) terminent respectivement 10e et 16e tandis que Christophe Ponsson (Kawasaki) a été contraint à l’abandon sur problème mécanique.

Course 2 : Davies réplique

La 2e course a été remportée par Chaz Davies. Le pilote Ducati a pris l’ascendant sur le poleman Tom Sykes aux environs de la mi-course. Jordi Torres (Aprilia), transfuge du Moto2, signe son meilleur résultat de l’année avec une 2e place acquise devant Léon Haslam. Jonathan Rea termine de nouveau 4e tandis que Sykes franchit finalement l’arrivée en 5e position. Les Français Sylvain Guintoli et Christophe Ponsson se classent 9e et 15e ; Randy de Puniet ayant dû se retirer.

Prochain rendez-vous sur le tracé de Magny-Cours, début octobre.