Dans l'actualité récente

Superbike - Misano 2014 : Giugliano consolide son chrono aux essais libres 3

Voir le site Automoto

Superbike 2014 - Misano - Davide Giugliano
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-06-21T09:33:00.000Z, mis à jour 2014-06-21T09:48:51.000Z

Davide Giugliano, qui s'était montré le plus rapide vendredi après-midi lors des FP2, s'est maintenu ce samedi matin en haut de la feuille des temps grâce à un tour de 1.36.125 réalisé dans les toutes dernières minutes de la séance. Le pilote Ducati devance son compatriote Marco Melandri. Tir groupé des Français Sylvain Guintoli et Loris Baz qui signent les 3e et 4e chronos.

Le duel se poursuit entre les Italiens Davide Giugliano et Marco Melandri à l'approche des qualifications ; comme lors des FP2, le meilleurs temps de cette ultime séance est revenuede justesse au pilote Ducati.

Deux Italiens en vue pour la pole
Le Championnat du Monde Superbike est en ce moment-même du côté de Misano pour la 7e manche du calendrier et deux Italiens se démarquent depuis le début du week-end : Marco Melandri (Aprilia) d'une part, auteur du meilleur temps lors des premiers essais libres et Davide Giugliano (Ducati), qui avait dominé la séance suivante. Ce dernier conservait d'ailleurs un léger avantage ce matin avec un chrono de 1.36.125 qui le plaçait en tête pour 86 millièmes devant son compatriote. De toute évidence, la pole position se jouera donc entre ces deux pilotes.

Des tricolores en embuscade
Mais gare aux Français, qui ont toujours été parmi les sept premiers au classement depuis les FP1. Sylvain Guintoli (Aprilia) se classe d'ailleurs 3e de cette ultime séance d'essais libres, juste devant Loris Baz (Kawasaki), autant dire qu'une surprise n'est pas à exclure lors des qualifications. Suivent ce matin Chaz Davies (Ducati), le leader au championnat Tom Sykes (Kawasaki), Leon Haslam (Honda), Jonathan Rea (Honda) net Eugène Laverty (Suzuki). Tous les neuf sont d'ailleurs qualifiés d'office pour la Superpole 2.

Côté tricolores également à noter la 15e place de Fabien Foret (Kawasaki). Victime d'une chute, il participera néanmoins à la Superpole 1 ; ce qui ne sera pas le cas de Jérémy Guarnoni (Kawasaki).