Superbike – Thaïlande 2016 : une victoire chacun pour les pilotes Kawasaki

Voir le site Automoto

67798 r2 action big
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-03-13T10:12:36.320Z, mis à jour 2016-03-13T10:12:39.051Z

Les britanniques Jonathan Rea puis Tom Sykes se sont imposés en Thaïlande, malgré la Superpole de Michael Van Der Mark (Honda).

Les pilotes Kawasaki ont eu le monopole des victoires sur le tracé de Thaïlande. Vainqueur de la course 1, le leader Jonathan Rea a été battu par Tom Sykes, son coéquipier, lors de la course 2.

Course 1 : Rea, encore et toujours

Premier néerlandais poleman de l’histoire du Superbike, Michael Van Der Mark avait une pression de dingue au départ. Et il n’a pas manqué de se louper pour voir, devant lui, les deux coéquipiers de Kawasaki se disputer la victoire comme des chiffonniers. D’abord derrière, Jonathan Rea, leader du championnat après ses deux victoires, a commis une faute à la mi-course mais il a su retrouver du rythme pour prendre le dessus sur Tom Sykes au forceps. La lutte sur le Chang International Circuit de Thaïlande a tenu ses promesses et, à l’arrivée, c’est un troisième succès de rang pour Jonathan Rea. Pour cette première course, il termine devant Sykes et Van Der Mark. Le top 5 est complété par Davies (Ducati) et Reiterberger (BMW).

Course 2 : Sykes prive Rea d’un quadruplé

Jonathan Rea était en passe de signer un début de saison parfait, avec quatre succès en autant de courses. Mais son coéquipier lui a rendu la monnaie de sa pièce à l’occasion de la deuxième épreuve thaïlandaise. Au passage, Tom Sykes, sacré en 2013, signe son 27ème succès dans la discipline, et son 66ème podium. Pour Michael Van Der Mark, quatrième, la marche était sans doute un peu trop haute pour parfaire sa très belle histoire. Il est battu pour le podium par Chaz Davies (Ducati).

Rea accroit son avance au général

Au classement général, Jonathan Rea, champion du monde en titre, compte désormais 95 points et possède un matelas confortable sur son nouveau dauphin, Tom Sykes. Michael Van Der Mark, qui vivait un rêve samedi matin, a cédé sa deuxième place pour un petit point mais il lui reste encore douze étapes pour que sa Honda terrasse les Kawasaki à la régulière. Il les a battues pour la Superpole, il sera donc en mesure de le faire en course.