Le crossover électrique Aston Martin disponible d’ici 2020 ?

Le crossover électrique Aston Martin disponible d’ici 2020 ?
Le constructeur britannique d’Aston Martin a annoncé où serait sa nouvelle usine et également quand sortirait la version de série de la DBX.

Contre toute attente, la firme londonienne a décidé d’implanter sa nouvelle usine en terre britannique.

d

La DBX de série pour 2020 ?

La nouvelle usine d’Aston Martin devrait être opérationnelle d’ici quelques années, les travaux de construction devraient commencer en 2017 avec une production totale de véhicules à compter de 2020. Dans ces locaux, Aston Martin, la marque fétiche de James Bond, va lancer son premier modèle électrique, la RapidE, en 2018 ainsi qu'un crossover, proche du concept DBX.

St Athan (Pays de Galles), où la production doit commencer dans les années à venir, sera le seul site de production pour ce nouveau crossover, mais pour le moment, l'emplacement de 90 hectares est toujours utilisé en partie par le ministère de la Défense de Grande-Bretagne.

Le concept-car Aston Martin DBX en photos au Salon de Genève 2015

de la présentation de l'usine à Cardiff: « Aston Martin est une marque emblématique britannique et la décision d'investir ici montre une réelle confiance dans notre économie […] la création de 1.000 nouveaux emplois au Pays de Galles et les West Midlands sont de bonnes nouvelles ». En effet, avec l’acquisition de ce complexe de hangar, près du village de St Athan, aux Pays de Galles le site du ministère de la Défense, deviendra le second site de production, la firme britannique avec de nombreux emplois à la clé.

« Au cours d'une évaluation détaillée de plus de 20 implantations potentielles pour ce nouveau centre de production, nous avons toujours été impressionnés par l'accent mis par le gouvernement gallois sur la qualité, les coûts et la vitesse », a expliqué Andrew Palmer, directeur général d'Aston Martin, dans un communiqué de la marque britannique.

Pour permettre la création de cette nouvelle usine, l’entreprise britannique a levé l'an dernier 255 millions d'euros.


News associées