T25 : la mini voiture qui voit grand

Voir le site Automoto

T25 : la mini voiture qui voit grand
Par etf1|Ecrit pour TF1|2008-08-21T14:02:00.000Z, mis à jour 2008-08-21T14:02:00.000Z

Fruit de l'imagination de Gordon Murray, le père de la McLaren F1, la T25 mesure près de 30 cm de moins qu'une Smart et devrait rejeter deux fois moins de CO2 dans l'atmosphère !

2,40 m et 550 kg

Miser sur la réduction du poids et de la taille des véhicules pour en abaisser leur consommation, ce n’est pas franchement une nouveauté. Ce qui l’est d’avantage, c’est que cela puisse intéresser un amateur de supercar, en l’occurrence Gordon Murray. Auteur des mythiques McLaren F1 et Mercedes SLR McLaren, le sud-Africain est en effet à l’origine d’un projet visant à commercialiser, d’ici 2012, une microcar d’un genre nouveau. Un projet qui lui trottait dans la tête depuis près de 12 ans et qui pourrait bien se concrétiser dans les années à venir. La T25, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, prend la forme d’une très petite auto, capable de se garer de façon perpendiculaire à la route. Comme la Smart de première génération, direz-vous ! Effectivement, à ceci près que la T25 mesure 2,40 m de long pour 1,30 m de large, lorsque la micro citadine allemande affiche 2,67 m de long pour 1,55 m de large… Du coup, il est possible de garer trois T25, sur la place occupée par un véhicule traditionnel ou encore de rouler à deux de front, dans une même voie de circulation (une pratique totalement interdite, évidemment). Un constat d’autant plus positif que, malgré sa taille réduite, l’auto dispose d’un intérieur modulable, capable d’accueillir plus de deux passagers (exemple : 1 adulte et 2 enfants…). Ajoutez à cela un poids de seulement 550 kg, obtenu grâce à l’utilisation d’un mélange innovant de plastiques et de métaux, et vous obtenez une « petite » voiture au fort potentiel écologique.

Reste à convaincre un constructeur

Il faut dire que Gordon Murray, par l’intermédiaire de sa société britannique de design, s’est attaché à minimiser l’impact écologique lié à la production de la T25. Cela va du choix des matériaux (plus légers, aisément recyclables…), à la facilité d’assemblage (temps de fabrication réduit…), en passant par la réduction des moyens mis en œuvre pour transporter les véhicules (davantage d’exemplaires disposés dans un seul et même conteneur…). Au final, cela permettrait également de rendre la T25 accessible, avec un prix qui avoisinerait les 6 400 euros. Encore un peu chère ? Peut-être, mais à ce prix, vous disposerez d’une voiture au design original, à la fois maniable, peu gourmande en carburant et dotée d’une carrosserie interchangeable (14 versions différentes !). Quant à son moteur, si rien n’a pour l’instant été annoncé, Gordon Murray a d’ores et déjà fait savoir que le rapport poids-puissance de la T25 serait comparable à celui d’une berline de luxe à moteur 2 litres. L’objectif du sud-africain et de ses 13 employés est de faire rouler un prototype du T25, dans les 18 mois à venir. La suite, rêvée, serait de parvenir à convaincre un grand constructeur de produire son véhicule d’ici 2012.