Dans l'actualité récente

Tesla refuse de désactiver le système Autopilot

Voir le site Automoto

Tesla Models S 2014
Par Marie LIZAK|Ecrit pour TF1|2016-07-18T10:30:45.857Z, mis à jour 2016-07-18T10:30:45.857Z

Suite aux récents accidents dont un mortel impliquant la fonction Autopilot de Tesla, le constructeur, soumis à une enquête de la NHTSA refuserait de désactiver ce système de pilotage automatique.

La firme californienne refuserait de désactiver le système Autopilot.


Le Sénat américain demande des explications

Après l’accident ayant entrainé la mort d’un automobiliste au volant d’une Tesla Model S, le Sénat américain demande au PDG de la firme Elon Musk de fournir des explications quant à son système Autopilot, impliqué dans le crash fatal du 7 mai dernier.

En effet, le président de la commission John Thune aurait adressé une lettre à la marque en expliquant qu’il souhaitait connaître les mesures prises par la firme afin de garantir la sécurité des utilisateurs de cette technologie, encore en version bêta selon Elon Musk. Pour se défendre, le constructeur aurait d’ailleurs répondu qu’il s’agit du premier accident mortel sur plus de 200 millions de kilomètres parcourus avec cette technologie de pilotage automatique.


Tesla ne prévoit pas de désactiver l’Autopilot

Malgré les nombreux appels du magazine Consumer Reports appelant la firme à désactiver son système Autopilot le temps de lui apporter quelques améliorations, Tesla annonce au cours d'un entretien avec le Wall Street Journalqu'il n’a pas l’intention de renoncer à cette technologie, véritable fer de lance de sa communication.

Le Consumer Reports pointe notamment du doigt le nom« Autopilot », pouvant laisser croire que ce système est une véritable technologie de conduite 100 % autonome. C'est en effet d'une appellation erronée, puisqu'il s'agit en réalité d’une simple aide à la conduite, rendue possible notamment grâce à un régulateur de vitesse adaptatif et un système de maintien en ligne, ainsi qu'un arsenal de radars et capteurs embarqués.