Tesla retire l’appellation « Autopilot » en Chine

Voir le site Automoto

Tesla Models S 2014
Par Marie LIZAK|Ecrit pour TF1|2016-08-21T09:30:55.699Z, mis à jour 2016-08-22T14:04:13.187Z

Dans une démarche de transparence, Tesla a décidé de supprimer les appellations « Autopilot » et « autonome » sur la version chinoise de son site. De nombreux médias avaient évoqués un rapport, qui a été démenti, avec le récent accident impliquant une Model S dont le conducteur a enclenché la fonction de pilotage automatique en Chine.

Tesla retire les appellations « Autopilot » et « autonome » de son site chinois.


Nouvel accident à bord d'une Tesla

Il y a quelques jours, un automobiliste chinois du nom de Luo Zhen a percuté un autre véhicule arrêté sur le bas-côté de la chaussée alors qu’il circulait au volant de sa Tesla Model S avec le mode « Autopilot » enclenché. Alors qu’elle roulait sur une autoroute près de Beijing, la berline électrique pourtant bardée de capteurs n’a pas repéré la voiture stationnée et l’a percuté, sans faire de blessés.

Le conducteur, qui n’avait pas les mains sur le volant et regardait son téléphone lors de la collision s’est défendu après des autorités en affirmant que les commerciaux de Tesla lui ont vendu la voiture en lui vantant les mérites d’une conduite autonome. Des associations sont alors montées au créneau, afin de demander au constructeur d’être plus clair lorsqu’il parle de son système Autopilot.


Plus d'appellation "Autopilot" en Chine

Indépendamment de cette affaire, la firme d’Elon Musk a  récemment décidé de supprimer les appellations « Autopilot » et « autonome» de son site chinois afin de les remplacer par «auto-conduite assistée ». Un communiqué officiel de la marque déclare en effet à ce propos : "Nous améliorons nos produits en permanence. C'est également le cas pour nos traductions. Nous corrigeons des approximations de langage depuis plusieurs semaines, sans que cela ait quelque chose à voir avec les événements et articles récents."

Cette déclaration fait suite aux critiques de nombreuses organisations, qui affirme que les termes utilisés par Tesla servant principalement d’argument marketing peuvent prêter à confusion pour les automobilistes. Un porte-parole de la marque s’est alors défendu en affirmant que le système n’offre pas une conduite 100 % autonome mais agit comme une assistance et que le conducteur se doit de toujours garder les deux mains sur le volant, même quand l’Autopilot est activé.

Il s’agit d’un autre coup dur pour Tesla, après l’incendie de l’un de ses véhicules il y a quelques jours près de Biarritz et la mort d’un automobiliste au volant d’une Model S il y a un mois de cela.