Tesla Roadster Brabus : l'électrique qui chante !

Voir le site Automoto

Photo 1 : Tesla Roadster Brabus : bruyant éclair
Par etf1|Ecrit pour TF1|2008-11-14T13:02:00.000Z, mis à jour 2008-11-14T13:02:00.000Z

Le roadster électrique Tesla est passé entre les mains du préparateur allemand Brabus. La voiture électrique, pourtant silencieuse, peut à présent chanter comme un V8 !

En avant la musique

Plus habitué à multiplier les chevaux des Mercedes qu’à améliorer la voix d’artistes en devenir, le préparateur germanique Brabus vient de se lancer dans une nouvelle aventure, celle de la voiture électrique. Un monde totalement inconnu dont la principale caractéristique, le silence, ne lui était en rien destiné. Il faut dire que les véhicules qui sortent de ses ateliers sont plus connus pour leurs vocalises démonstratives que pour leurs excès de timidité. Résultat, plutôt que de s’embarquer dans un kit carrosserie exubérant, le sorcier allemand s’est attaché à donner de la voix aux 300 ch du moteur électrique de la Tesla Roadster. Et, pour le coup, la surprise est de taille puisque l’américaine hérite, ni plus ni moins, que d’un générateur de sons ! Totalement inédit, ce dernier offre la possibilité de choisir entre plusieurs sources moteurs simulées : V8, voiture de course ainsi que deux sons qualifiés de futuristes par Brabus, le « Beam » et le « Warp ». Tout un programme !

Le néon qui dérange

Si Brabus ne s’est autorisé aucune modification du châssis ou des réglages de l’auto, la Tesla Roadster hérite néanmoins de quelques modifications d’ordre esthétique. On note ainsi l’arrivée d’un aileron arrière, d’une teinte blanc mat, d’un diffuseur d’air, de jantes alu monobloc (18" à l’avant, 19" à l’arrière), d’une lèvre de bouclier avant en fibre de carbone ou encore de pneus Pirelli P Zero Nero. A noter également les veilleuses intégrées à la calandre, l’habitacle spécifique cuir/alcantara et le logo Zero Emission qui devrait, lui, être désormais repris sur les futures préparations électriques réalisées par Brabus. Enfin, le côté « too much » est à mettre à l’actif des néons disposés sous la carrosserie, au niveau des seuils de portes et même à l’entrée de la trappe d’essence. Un détail dont nous nous serions bien passés…