Tesla Motors va-t-il devenir un constructeur incontournable ?

Tesla Motors va-t-il devenir un constructeur incontournable ?
Inexistant il y a encore 10 ans, le constructeur américain Tesla réaffirme ses objectifs de devenir le leader de la voiture électrique dans le monde, et de dépasser le million d’unités annuelles d’ici 2020.

Encore négligeable en volume de production mais très influant dans le monde automobile, le constructeur américain Tesla Motors et son gourou de PDG Elon Musk planifient la révolution électrique.


Un bébé automobile

Il faut d’abord se remettre dans le contexte pour comprendre l’ascension fulgurante de Tesla Motors. Créée en 2003, l’entreprise américaine basée à Palo Alto en Californie n’a lancé son premier modèle (électrique, comme tous les suivants) Roadster qu’en 2008. En 2012, les ventes culminent à 3.000 voitures, avant l’arrivée de la berline Model S, portant la production à 25.000 en 2013, pour dépasser les 50.000 en 2015 avec les premières livraisons du crossover Model X.


Model 3, la nouvelle ère automobile ?

La cause de cette invasion de Tesla se résume à la future berline familiale. Dévoilée en grandes pompes le 22 mars,la Model 3 prévue pour fin 2017 crée la rupture entre petit constructeur de voitures de luxe et marque automobile de grande série. Avec son prix de 35.000 dollars, la future Tesla a enregistré 373.000 commandes en 1 mois.

►Voir les photos de la Tesla Model 3

un nouveau site de production en Europe. Autre point crucial à suivre, Tesla Motors a toujours perdu de l’argent depuis ses débuts, cependant financé par les milliards d’Elon Musk gagné avec la revente de Paypal et les contrats de son autre entreprise SpaceX signés avec les Etats-Unis.

Petite lueur, le constructeur vient de lever cette semaine 1,3 milliard d’euros pour son capital, et sa valeur boursière tourne aujourd’hui à près de 25 milliards d’euros, supérieure à Renault et plus du double du groupe PSA (Peugeot, Citroën et DS).


News associées