Thalès va livrer 1.100 voitures militaires à l'Armée australienne

Voir le site Automoto

20150917adf000000 003
Par Florent Reyne|Ecrit pour TF1|2015-10-05T10:24:33.317Z, mis à jour 2015-10-05T11:15:59.601Z

Thales a été choisi, lundi 5 octobre 2015, pour fournir 1.100 véhicules 4×4 tactiques blindés à l’Armée australienne. Le montant du contrat s’élève à près de 820 millions d'euros.

L’Australie achète des blindés français, Hawkei, pour remplacer sa flotte vieillissante de Land Rover.

Les voitures Land Rover et Jaguar de James Bond "Spectre"


Un contrat de 818 millions d’euros

Le gouvernement australien va acheter des centaines de véhicules blindés légers au spécialiste français de l'électronique et de la défense. Le contrat s'élève à 1,3 milliard de dollars australiens (818 millions d'euros), a annoncé le Premier ministre Malcolm Turnbull et comprend "1.100 véhicules blindés Hawkei et plus de 1.000 remorques pour renforcer ses forces armées".

Le premier ministre a ajouté : « Les hommes et les femmes de nos forces armées ont droit au meilleur équipement, […] ce véhicule donne à nos soldats les meilleurs outils disponibles pour les situations les plus dangereuses. »



Des produits français conçus en Australie

Malcolm Turnbull a toutefois expliqué que ce contrat ne signifiait pas que son pays veuille s'impliquer davantage dans les conflits mondiaux. « Ce n'est pas le signal que je veux envoyer » a commenté Malcolm Turnbull. Par contre, la signature se veut bénéfique pour l’économie locale : 170 emplois directs seront créés et 60 emplois indirects. «Cet investissement de 1,3 milliard de dollars se traduira par un nouvel essor du secteur de la Défense, environ 170 nouveaux emplois vont être créé […] et l'Australie veut consolider sa position en tant que leader mondial dans la technologie de transport militaire ». Ces véhicules seront conçus par la chaîne de production de Thales Australia, filiale du géant français.

D'après le groupe français, la production des nouveaux blindés doit commencer à la mi-2017, et les premiers véhicules seront livrés fin 2017.