Le Top 5 des crashs du dimanche 29 mai 2016

Voir le site Automoto

La collision d'Hunter-Reay et Townsend Bell lors des 500 Miles d'Indianapolis
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-05-30T13:27:44.513Z, mis à jour 2016-05-30T13:27:58.082Z

Avec le Grand Prix de F1 de Monaco, les 500 Miles d’Indianapolis en Indycar et le Coca Cola 600 du championnat de Nascar, ce dimanche 29 mai 2016 a été propice aux accidents et sorties de route en tout genre.

Le week-end écoulé a été chargé en courses automobiles de prestige. A Monaco, Indianapolis ou sur le mythique Charlotte Motor Speedway, les pilotes ont tout tenté pour s’imposer mais malheureusement, certains ont dû jeter l’éponge… Si vous n’avez pas pu tout suivre, voici un Top 5 des principaux accidents et incidents de la fin de semaine. 

Ci-dessous, revivez le crash du Rallye du Portugal de la semaine précédente


1- F1 - Palmer tutoie le rail d’un peu trop près… 

Jolyon Palmer mérite bien la tête de ce classement. En Principauté, les pilotes les plus rapides sont souvent ceux qui parviennent à passer le plus proche des murs. Le pilote britannique a échoué dans cet exercice puisqu'il s’est crashé dès le véritable départ du Grand Prix, juste après la sortie de la voiture de sécurité… En réalité, le titulaire Renault a perdu le contrôle au niveau d’un passage piéton qui précède la ligne d’arrivée. 


2- Indycar – Pour Hunter-Reay et Bell, même pas besoin d’être en piste ! 

Eux n’ont même pas vouu attendre la sortie des stands pour s’expliquer. Aux 500 Miles d’Indianapolis, Ryan Hunter-Reay et Townsend Bell se sont accrochés une fois leur ravitaillement effectué. Heureusement, le mécanicien présent juste devant eux après le crash a eu le bon réflexe. Et, certainement, quelques sueurs froides. 


3- Indycar - Sage Karam, manque d’expérience ? 

Les 500 Miles d’Indianapolis offrent souvent des sorties de piste spectaculaires. La raison ? Les virages sont de longues courbes où les monoplaces passent à très haute vitesse, prenant le risque de décrocher. Le très jeune pilote américain de 21 ans Sage Karam a pu le constater, puisqu’il a violemment tapé le muret extérieur après avoir perdu l’arrière de son bolide. 


4- F1 – Ericsson et Nasr, tout ça pour le statut de numéro 1 ? 

Avoir deux pilotes en bagarre l’un derrière l’autre est souvent synonyme de danger pour les écuries. Mercedes a pu le constater lors du Grand Prix d’Espagne. En MotoGP, les pilotes Ducati se sont éliminés au dernier tour du Grand Prix d'Argentine. Même problème pour Sauber, à Monaco, puisque Marcus Ericsson et Felipe Nasr se sont harponnés au virage Rascasse. Mais eux sont encore loin de se disputer la couronne mondiale. 


5- NASCAR - Scott, le plus "chanceux"

Brian Scott a eu un peu plus de réussite que tous les pilotes précédemment cités. Lors du Coca Cola 600, le pilote américain a complètement perdu le contrôle de sa Ford, mais a su se déporter vers l’intérieur de la piste pour éviter une collision avec les pilotes qu’il précédait.  Ouf.