Toulouse : un radar-chantier flashe plus de 1.000 fois par heure !

Voir le site Automoto

Le radar de Saint-Avertin est le radar le plus rentable de France
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-10-12T17:16:12.383Z, mis à jour 2015-10-13T10:43:27.718Z

A Borderouge, sur le périphérique extérieur de Toulouse, un radar-chantier suscite la polémique avec un taux de flashs hallucinant, dans une zone limitée à 70 km/h. Une association demande l’amnistie.

Il n’a été mis en place que vendredi, mais ce radar fait déjà l’objet d’une polémique après quelques jours.

En 2013, certains hallucinait devant 400 flashs par jour...


Ça crépite !

A Sainte Marie, dans le département d’Île-et-Vilaine, un radar chantier faisait déjà râler les automobilistes,  sur une portion limitée à 50 km/h au lieu de 90 km/h. Alors, 1.000 flashs étaient recensés par jour.

Ici, c’est à l'échangeur de Borderouge sur le périphérique extérieur (A62) de Toulouse (Haute-Garonne) qu’un autre radar chantier, mis en service vendredi 9 octobre, fait encore plus polémique sur une portion alors limitée à 70 km/h contre 90 km/h sur le reste des portions.

Selon une vidéo postée sur Facebook, le radar flashe 54 fois durant les 3 minutes. Après calcul, cela donnerait un taux d’excès de vitesse à plus de 1.000 flashs par heure en période de pointe ! On est très loin du radar breton…


Qui a tort ?

Le radar serait « correctement signalé » assure la préfecture, mais aucune période de transition – sans verbalisation - n’a été orchestrée, au contraire du dispositif de Sainte-Marie qui avait eu le droit à 7 jours d’adaptation.

C’est justement sur ce point qu’appuie l’Association 40 Millions d’automobilistes via son délégué général Pierre Chasseray, demandant une amnistie des contraventions – de moins de 20 km/h - enregistrés depuis vendredi, ainsi qu’une indication plus claire « attention contrôle routier, vitesse abaissée à 70 km/h », et ce « des deux côtés de la voie, plusieurs fois de suite ».

Radar mal indiqué ou automobilistes peu sensibles à la vitesse ? Affaire à suivre. En tous cas, un autre cas similaire a été signalé par l'association à Drancy sur l'A86, déplorant que la nouvelle vitesse de 70 km/h "n'est toujours pas visible".


Reportage vidéo sur les radar embarqués :