Dans l'actualité récente

Toyota Auris 2015 : la compacte redessinée pour la Salon de Genève

Voir le site Automoto

Toyota-Auris-2015-1
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-02-23T09:47:00.000Z, mis à jour 2015-02-23T16:17:30.000Z

Lancée en 2012 sur le marché, la Toyota Auris, déclinée en versions "Berline", "Break" et "Hybride", va recevoir une cure de jouvence à l'occasion du Salon de Genève 2015.

Après avoir dévoilé son Avensis restylée le 16 février dernier, Toyota a dégainé ce lundi 23 févreir une autre de ses "nouveautés" pour le Salon de Genève 2015, à savoir le lifting de son Auris deuxième génération qui n'a que trois ans de carrière. Au programme : quelques modifications cosmétiques, un intérieur presque entièrement revu et des moteurs annoncés comme plus puissants.

>> La Toyota Auris 2015 en images officielles

Le changement, c'est maintenant ?

Esthétiquement parlant, cette cure de jouvence offerte par le géant de Nagoya est paradoxale. D'un côté, le faciès gagne en agressivité et raffinement grâce à des optiques à la fois redessinés et placés dans la continuité de la calandre et surlignés d'une bande chromée. Une nouvelle prise d'air horizontale et des éléments noirs entourant les antibrouillards complètent une gueule avant assez aguicheuse. Malheureusement, la silhouette et les grandes lignes de cette Auris millésime 2015 sont un peu trop conventionnelles et laissent transparaitre un certain essoufflement dans le design des derniers modèles signés Toyota.

Si la ligne stylistique adoptée à l'extérieur manque un peu d'innovation, l'habitacle se révèle quant à lui plus attrayant, même s'il garde là encore un côté un peu conservateur. Plus esthétique, le tableau de bord voit apparaitre des compteurs de vitesse entouré de cylindres noirs et les commandes de climatisation ont été entièrement revues, ce qui rend l'ensemble plus dynamique. Même chose au niveau de l'écran tactile situé au centre, plus grand, laissant présager une bonne interface multimédia

Concernant la mécanique qui officiera sous le capot, Toyota ne communique pas encore de chiffres mais promet l'arrivée de "moteurs essence et diesel nouveaux et performants", sans pour autant préciser si la version hybride de 136 chevaux aura également droit à quelques petites améliorations. Seule certitude : toutes ces interrogations trouveront leurs réponses à partir du 3 mars prochain, date d'ouverture du Salon de Genève 2015.

en savoir plus : Salon - Genève