Dans l'actualité récente

Toyota Concept-i : le vrai futur de l'automobile au CES 2017 ?

Voir le site Automoto

Toyota Concept-i 2017
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2017-01-05T10:05:53.208Z, mis à jour 2017-01-05T10:18:04.412Z

Fenêtre ouverte sur le futur, le CES de Las Vegas dispose d’un véritable show-car, celui de Toyota, le Concept-i, misant autant sur le design que sur la technologie embarquée.

Présenté ce 5 janvier 2017 au CES de Las Vegas, que promet le Toyota Concept-i pour l’avenir de l’automobile ?


La forme...

Si la plupart des constructeurs automobiles présents au CES 2017 misent tout sur les habitacles, l’autonomie ou la connectivité, Toyota est le seul à y présenter un véritable concept-car dans tous ses aspects, y compris le design. Plus que la vision de la voiture de demain, ce Concept-I est une étude de style travaillée, dont le thème est “la chaleur cinétique”.

Assez épurée dans son ensemble à l’avant où seules des optiques OLED transperçent la carrosserie, le projet du Japonais y ajoute de la sensibilité à l’arrière, dynamique avec des demi-flancs s’échouant sur les roues carénées (rappelant l’Audi RSQ de 2004) , ou des dégradés donnant une impression de mouvement. Si les portes  pivotant vers l’avant peaufinent le tout de façon spectaculaire, on y regrettera les jantes façon années 1990, certes à effet 3D.


Toyota Concept-i 2017

… et le fond

Côté technologie embarquée, en omettant de dire de quel type est la motorisation - électrique ? - ce Concept-i est un accompagnateur de voyage, donc autonome, ne laissant pas le volant de côté (d’ailleurs à droite, comme au Japon), que le conducteur pourra reprendre à souhait. Le pare-brise, à l’instar du BMW Next Vision 100, devient l’instrumentation. Autour du véhicule, deux panneaux à l’avant et à l’arrière complètent les phares ou clignotants en y ajoutant des messages “Je tourne à gauche” ou précisant si le mode autonome est activé.

Enfin, les 4 sièges au dessin légèrement sportif baignent dans un océan de blanc, soulignés par des bandes de diodes, qui sont plus qu'un ornement, car elles changent de couleur en fonction de l'environnement, et avertissent d'un danger, par exemple à l'arrière pour avertir d'un objet dans l'angle mort. Ainsi, quand toutes les voitures bombardent d'écrans, tactiles ou non, il n'y en a ici aucun.


Toyota Concept-i 2017

Non, justement, la Toyota n’a rien de pratique, n’a aucun rangement pour vos smartphones, ne révèle aucune preuve d’un système de climatisation et ne dispose d’aucun essuie-glace. Ici, la marque asiatique se focalise sur ce qu’elle veut apporter à l'automobile dans le moyen terme. Le rêve prime et c’est tant mieux.

[La BMW Vision Next 100 dans le même esprit en 2016]