Toyota et Nissan rappellent 6,6 millions de voitures dans le monde

Voir le site Automoto

Logos Nissan Toyota
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-05-13T08:00:00.000Z, mis à jour 2015-05-13T08:27:32.000Z

Ayant déjà causé le retour de dizaines de millions de véhicules dans le monde, l'affaire des airbags Takata défectueux rajoute 6,6 millions d'unités au rappel chez les constructeurs japonais Toyota et Nissan en ce mois de mai 2015, dont 1,8 million en Europe.

Un des plus grands rappels de l'histoire automobile avec le souci de démarreur de General Motors (plus de 20 millions d'unités), celui lié à la société japonaise Takata n'en finit plus de gonfler. Fournissant de très nombreux constructeurs automobiles (20% du marché), la firme est pointée du doigt pour ces airbags - conducteur et passager - pouvant exploser intempestivement, causant le rappel de dizaines de millions de voitures parmi 10 marques vendues entre 2002 et 2008 dont 17 millions rien qu'aux Etats-Unis, ou 13 millions chez Honda dont le PDG a du démissionner, sans oublier les quelques 150 blessés et au moins 6 décès liés.


1,8 million en Europe
Ce mois de mai 2015, les constructeurs nippons Toyota et Nissan ont lancé un nouveau rappel concernant les fameux airbags défectueux de Takata, avec respectivement 5 millions et 1,56 million de véhicules, soit près de 6,6, millions de voitures au total. En détails pour l'Europe, seraient concernées 1,27 million de Toyota et 563.000 Nissan, sans précision des modèles.

Pendant que Nissan indique ne pas avoir recensé d'accidents à ce jour, Toyota reprécise au passage le souci rencontré sur les airbags Takata : « A la suite des investigations réalisées au Japon, certains types de systèmes de gonflage présentent un risque d'absorption d'humidité pouvant entraîner un déploiement anormal des airbags frontaux conducteur ou passager en cas d'accident ».

A ces Toyota et Nissan, se rajouteront des Honda, le constructeur préparant une nouvelle campagne de rappel dans les semaines à venir...