Toyota présente sa voiture autonome et vise des ventes en 2020

Voir le site Automoto

toyota Highway Teammate
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2015-10-06T14:34:57.159Z, mis à jour 2015-10-06T14:38:22.782Z

Le constructeur japonais, Toyota, a dévoilé mardi 6 octobre 2015 sa version du véhicule autonome qu'il espère commercialiser d'ici aux Jeux Olympiques 2020 de Tokyo.

La voiture semi-autonome, version « Demolition Man », sortira en 2020.

Highway Teammate : la voiture autonome de Toyota



Highway Teammate : la voiture autonome de Toyota

Le constructeur nippon a dévoilé un modèle de voiture semi-autonome qui a réalisé un premier essai sur route, plus que concluant. La Lexus GS450h revisitée pour l’occasion et baptisée Highway Teammate (coéquipier d’autoroute), a prouvé son excellente tenue sur route ouverte. Le modèle, à la frontière de « Minority Report », a réussi à changer de voie, doubler, ralentir en fonction des obstacles ou encore à sortir de l’autoroute.

Ces diverses manœuvres ont été effectué à une vitesse de 60 kilomètres/heure, et ce, durant une dizaine de minutes. Comme le montre la vidéo, la fonction autonome n’est possible qu’après le franchissement du péage autoroutier.  

Après la démonstration, Yoshida Moritaka a expliqué que ce type de modèle devrait  « être opérationnel d'ici 2020, date à laquelle Tokyo accueille les JO ». Les voitures autonomes pourrait rapidement « diminuer le nombre de morts et de blessés sur les routes, mais aussi dans un deuxième temps désengorger et fluidifier le trafic sur les autoroutes qui sont souvent encombrées » a conclu le responsable tokyoïte.

Toyota en retard sur ses concurrents ?

Mardi 5 Octobre 2015, une C4 Picasso autonome du groupe PSA a parcouru 580 km entre Paris et Bordeaux. Le conducteur n’a pas tenu le volant une seule fois sur l’autoroute. De ce point de vue la performance du modèle Lexus parait mineure.


De plus, son premier rival sur l’archipel, Nissan, a prévu de de lancer une voiture semi-autonome courant 2016, puis, en 2020, des modèles qui pourront se déplacer seul dans un trafic urbain plus complexe que l’autoroute.

La voiture autonome de PSA Peugeot-Citroën