Toyota Prius III : La même en mieux

Voir le site Automoto

Photo 3 : Toyota Prius III : améliorée, pas chamboulée
Par etf1|Ecrit pour TF1|2009-01-16T23:30:00.000Z, mis à jour 2009-01-16T23:30:00.000Z

Avec l'arrivée de l'Honda Insight, Toyota va devoir s'accrocher pour que sa Prius reste leader sur un marché encore tout jeune. Le problème est que cette nouvelle version ne surprend pas vraiment.

Un agrément de conduite en progrès

Elle aura réalisé l’exploit de rallier les américains à sa cause. Pas une mince affaire ! Mais le marché des voitures hybrides est aujourd’hui disputé et le sera encore davantage avec l’arrivée ce printemps de l’Honda Insight, annoncée à moins de 20 000 euros (et éligible à un bonus de 2 000 euros !). Pour garder son avance technologique, la Toyota Prius III élève donc le niveau. Toutefois il s’agit principalement d’un gros remodelage esthétique et d’une bonne mise à jour technologique. Pour les versions rechargeables sur secteur ou les batteries lithium-ion, il faudra vraisemblablement attendre 2010.

Le modèle présenté à Detroit fait donc toujours appel à de classiques batteries nickel-métal hydrure (NiMH), mais voit sa puissance grimper grâce à l’augmentation de la cylindrée de son 4 cylindres essence. Celui-ci qui passe de 1,5 à 1,8 litres pour fournir 98 ch. Oui vous ne rêvez pas, un downsizing à l’envers… mais qui lui permettra de tourner à plus bas régime. L’auto offre à présent une puissance maximale cumulée de 134 ch, et gagne une seconde sur le 0 à 100 km/h (réalisé en 10 s environ).

La Prius prend soin de son style

Comme ses rejets de C02, qui tombent sous les 100 g/km, la consommation de la Prius III diminue pour s’établir désormais à environ 4,8 l/100 km. De nouveaux éléments apportant leur petite contribution à ce résultat apparaissent, tels qu’une pompe à eau électrique, un système de recirculation des gaz repensé et des panneaux solaires pour alimenter le système de ventilation.

Question design, cette hybride évolue timidement mais gagne en dynamisme grâce à ses optiques plus effilés et son sommet de pavillon reculé, atténuant de profil l’effet "goûte d’eau" un peu mollasson. Le Cx y gagne en atteignant la valeur record de 0,25.

L’habitacle a pour sa part été entièrement revu et dégage une impression plus valorisante. Toyota annonce également une habitabilité en léger progrès.

Plus améliorée que vraiment révolutionnée, la 3ème génération de Prius recevra cependant d’importantes évolutions aux cours de sa carrière. Quand débutera-t-elle ? L’information est encore tenue secrète…