Les triangles de sécurité mieux contrôlés

Voir le site Automoto

Les triangles de sécurité mieux contrôlés
Par etf1|Ecrit pour TF1|2008-08-21T13:16:00.000Z, mis à jour 2008-08-21T13:16:00.000Z

Pour faire taire la polémique sur la fiabilité de certains triangles de pré-signalisation, le gouvernement décide de mettre en place des contrôles plus sévères.

La polémique

Tout est parti de l’hebdomadaire français Auto Plus qui, dans l’un de ses derniers numéros, n’a pas hésité à titrer : « 70% des triangles obligatoires non-conformes ? ». Une révélation choc qui fait suite à une étude menée par l'Union technique de l'automobile, du motocycle et du cycle (Utac), dans laquelle on apprend qu’un certain nombre de modèles mis à l’épreuve ne sont pas en mesure de résister à un vent supérieur à 60 km/h (réglementation européenne)… d’où le risque de voir ces derniers se renverser au simple passage d’un camion !

La réponse

Les réactions ne se sont évidemment pas faites attendre, avec en premier lieu une décision rendue publique par Dominique Bussereau. Le secrétaire d'État chargé des Transports, ainsi que Luc Chatel, secrétaire d'État chargé de l'Industrie et de la Consommation, porte-parole du Gouvernement, ont en effet décidé de renforcer les contrôles de conformité des triangles de pré-signalisation afin de s'assurer que tous les conducteurs disposent de triangles fiables. Les pouvoirs publics veillent donc désormais à ce que les produits disponibles à la vente respectent les normes en vigueur. Des contrôles de conformité des triangles de pré-signalisation pourront ainsi être menés sur les lieux de commercialisation. En cas de non-respect des exigences réglementaires, les triangles incriminés seront retirés de la vente sur le territoire français. Pour rappel, l'obligation à partir du 1er octobre 2008, pour tout conducteur de disposer d'un triangle de pré-signalisation et d’un gilet réfléchissant, a pour but de renforcer la sécurité des usagers de la route en situation d'arrêt d'urgence.