Tsunami au Japon : les constructeurs automobiles touchés

Voir le site Automoto

Usine Honda au Japon
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2011-03-14T15:48:00.000Z, mis à jour 2011-03-14T16:15:25.000Z

Le terrible tsunami associé au tremblement de terre au Japon a eu de lourdes conséquences sur les constructeurs automobiles et moto. Entre véhicules détruits et usines fermées, qui a été touché ?

Tremblement de terre et tsunami, le Japon a été durement frappé. Qu'en est-il de ses constructeurs automobiles et moto ?


Beaucoup de sites de production japonais ont été endommagés par le tremblement de terre. Honda, Mazda, Mitsubishi, Nissan, Subaru, Suzuki et Toyota ont temporairement arrêté toute fabrication dans les principaux sites du nord du pays, le temps de faire l'état des lieux. Toyota a ainsi pris un retard de 40.000 véhicules, quand les autres subissent aussi des répercussions financières et retards de production.


C'est un terrible constat matériel, le tsunami a ravagé le port de Hitachi où étaient stockés des milliers de véhicules. Ainsi, 1.300 Infiniti destinées au marché américain ont été endommagées voire détruites, en plus de 1.000 Nissan dans un stockage près de Minagi, une des villes les plus touchées.


Toujours chez Nissan, environ 1.500 salariés ont été bloqués sur un site de production du groupe. Pas de dommages majeurs mais des transports très perturbés voire stoppés, ainsi que des infrastructures abîmées. Les salariés ont donc dormi sur leur lieu de travail et ont rejoint leurs foyers progressivement dans le weekend.


Malgré les conséquences matérielles et financières, les constructeurs ont pris l'initiative de procurer des dons aux victimes du tremblement de terre et du tsunami. Par exemple, Toyota a débloqué 2,6 millions d'euros, ainsi que Honda en plus de générateurs pour les nécessiteux.

Des dégâts matériels en nombre donc, seulement dirons-nous. Automoto pense aux victimes et familles touchés par cette catastrophe, leur remet ses condoléances et leur souhaite un rétablissement rapide.