Un cortège de milliers de motards aux obsèques de Luis Salom

Voir le site Automoto

luis salom enterrement
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-06-13T09:06:41.533Z, mis à jour 2016-06-13T09:06:41.533Z

Le 8 juin, des milliers de motards se sont rassemblés à Palma de Majorque, en Espagne, pour rendre un dernier hommage au jeune pilote, Luis Salom, décédé lors des essais en catégorie Moto2 sur le circuit de Catalunya, le 3 juin 2016.

Luis Salom est mort à l’âge de 24 ans lors des essais libres du Grand Prix de Catalogne, dans la catégorie Moto2. La cause de la chute qui a entraîné la mort serait une bosse, selon un communiqué de SAG Team.

Des milliers de motards pour Lui Salom

Cette semaine, l’atmosphère était pesante à Palma de Majorque. Le mercredi 8 juin 2016, l’enterrement de Lui Salom, un jeune et talentueux pilote qui est mort sur le circuit de Catalogne, lors des essais libres en Moto2. Pour rendre un dernier hommage vibrant à l’espagnol à la Kalex des milliers de motards se sont donné rendez-vous dans sa ville de naissance, plus de 400 portaient portant le numéro 39 sur le dos, sport.es.




 Dans ce parterre de casques anonymes figuraient des pilotes connues et reconnues tels que les ibériques Dani Pedrosa, Jorge Lorenzo, Marc Marquez, Maverick Viñales, qui évoluent actuellement en MotoGP. Les anciens champions de Moto2 Tito Rabat, et Pol Espargaro ont également participé à la horde de motard. D’autres compatriotes sont venus à la cérémonie, dont entre autres, le tennisman Rafael Nadal et le P.D.G de Dorna Sport, Carmelo Ezpeleta. 


 Une bosse à l’origine de l’accident

Lundi 6 juin, l’équipe SAG pour laquelle concourrait Luis Salom, a dévoilé un communiqué qui explique la cause de l’accident et le contexte. SAG explique qu’après un changement de ses pneus lors des essais libres 2, « Salom est retourné sur la piste, c’est durant ce tour que s’est produit son accident ». Le pilote espagnol aurait atteint le « virage 12 au niveau de son repère de freinage 6 km/h moins vite que dans son meilleur tour ». 


 Dans ce contexte, le numéro 39 a mis un coup de frein 9 mètres plus loin que son repère pour avoir une vitesse optimum dans le virage n°12. Ensuite le communiqué souligne un problème d’ « irrégularité dans le bitume », une bosse, « que tous les pilotes connaissent ». Mais hélas, « contrairement aux tours précédents » Luis Salom « à freiner en passant sur cette bosse ». SAG Team note également « une contrainte supplémentaire sur le pneu avant » qui aurait accentué « une perte d’adhérence » qui a « mené au crash et a une fin tragique ».