Un tigre s’attaque au pare-chocs d’une Volkswagen Jetta

Voir le site Automoto

Un tigre attaque une Jetta en Chine
Par Marie LIZAK|Ecrit pour TF1|2016-08-04T07:42:53.033Z, mis à jour 2016-08-04T07:42:53.937Z

Malgré les idées reçues, il semble que les tigres n’aiment pas que la chair fraiche pour le repas, en témoigne ce félin, qui semble apprécier le goût de ce pare-chocs de Volkswagen Jetta.

En Chine, un tigre dévore le pare-chocs d’une Jetta.


Une faim... de tigre

Un automobiliste a eu la drôle de surprise de voir le pare-chocs avant de sa Volkswagen Jetta attaqué par un tigre de Sibérie lors d’une visite du parc animalier Wildlife World en Chine, près de Pékin. Ce dernier, réputé dangereux a déjà été médiatisé en raison de la mort en mars d’un employé à cause d’un éléphant et plus récemment à cause d’une autre attaque de tigre, causant le décès d’une femme sortie de la voiture après une dispute alors qu’elle était au milieu des animaux en liberté.

Sur les images, filmées par une caméra embarquée sur le pare-brise, on peut voir l’animal s’approcher doucement de la voiture et arracher le pare-chocs en plastique, avant de s’éloigner avec son étrange proie entre les dents. Le propriétaire est finalement parvenu à récupérer son bien, totalement détruit par l’imposant fauve, pouvant peser entre 180 et 350 kg en moyenne.


Une Volkswagen Jetta Mk II comme victime

Heureusement, la seule victime de cette étrange rencontre semble être l’innocente Volkswagen Jetta de deuxième génération, produite pour la Chine à partir de 1991 à plus d’1,7 million d’exemplaires. Toute une gamme de moteurs était disponible, dont le 1,6 litre diesel développant 54 chevaux ou encore le 1,8 litre de 137 équidés environ. Trois transmissions étaient également proposées, deux boîtes manuelles quatre et cinq rapports, ainsi qu’une boîte automatique trois vitesses.

Aujourd’hui, la Volkswagen Jetta en est à sa sixième génération depuis 2010, et se présente comme la cadette de la Passat, concurrençant alors la Honda Civic ou encore la Ford Focus