Dans l'actualité récente

Google : une nouvelle voiture autonome accidentée, mais pas coupable

Voir le site Automoto

Une Google Car accidentée
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-09-25T15:36:36.853Z, mis à jour 2016-09-26T09:55:16.228Z

Une Lexus RX 450h embarquant le système d’autonomie de Google a subi un accident en Californie en cette fin septembre, mais l'entreprise américaine a indiqué ne pas être fautive.

Les voitures autonomes continuent d’être remises en question et ce nouveau carambolage impliquant un SUV exploité par le système de Google risque de relancer le débat.


Un bus impliqué

Aux Etats-Unis, Google poursuit la mise au point de ses logiciels pour créer un mode de conduite entièrement sécurisé. Mais un nouveau test a prouvé que le chemin était encore long. Vendredi 23 septembre, à Mountain View, la Lexus RX 450h a été percutée par un bus, subissant d’importants dommages. La personne présente à bord du véhicule japonais, chargée d’exécuter les mesures d’urgence, n’a pas été blessée.

Cette fois, le système du géant américain n’a pas été responsable de l’accident, puisque le chauffeur du bus a vraisemblablement brûlé un feu rouge. Mais l’accrochage a prouvé qu’aucun système ne pouvait éviter les erreurs humaines aux alentours. "Notre voiture avait détecté que le bus s’approchait mais avait déduit qu’elle avait la priorité puisqu’elle était en avance sur l’autre véhicule", a justifié Google.

94%

"Des milliers d'accidents se produisent tous les jours sur les routes américaines, et les intersections à feux rouges sont les principales sources d’accidents urbains aux Etats-Unis. L’erreur humaine joue un rôle dans 94% de ces accidents. Voilà pourquoi nous développons ces technologies autonomes" a également ajouté la firme.