Une livrée orange et bleue "Gulf Oil" pour la McLaren P1

Voir le site Automoto

La McLaren P1 adopte la livrée orange et bleue du pétrolier Gulf Oil mais garde son sublime V8 hybride de 916 chevaux.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-12-23T14:47:00.000Z, mis à jour 2014-12-24T07:24:21.000Z

Connue par tous les passionnés d'automobile, la mythique livrée orange et bleue du pétrolier Gulf Oil a été appliquée sur une McLaren P1 à la demande d'un richissime homme d'affaires canadien.

A l'image de la robe blanche et rouge de McLaren-Honda dans la Formule 1 des années 1980 ou encore des bandes rouges et bleues de Martini Racing en endurance dans les années 1970, la livrée bleue et orange du pétrolier Gulf Oil fait partie du patrimoine du sport automobile pour avoir marqué de son empreinte les carrosseries des mythiques Ford GT40, Porsche 917 et McLaren F1 GTR, entre autres. Aujourd'hui encore, cette association de couleurs en fait frémir plus d'un et c'est le cas de Miles Nadal, richissime homme d'affaires canadien, qui a demandé au département de personnalisation de McLaren de lui confectionner une P1 lui rappelant ses couleurs préférées.

>> La McLaren P1 aux couleurs du pétrolier Gulf en images officielles

>> La McLaren P1 illumine le Salon de Genève de performances ultimes

Un 0-100 km/h abattu en 2,8 secondes
Sur le plan esthétique, l'hypercar hybride du constructeur britannique a fière allure et conserve les lignes agressives du modèle de base. La livrée Gulf ajoute un sentiment de bestialité (déjà omniprésent) au monstre anglais, notamment grâce aux touches orangées présentes sur le splitter avant, les jupes latérales, les étriers de frein et le diffuseur arrière. Même chose à l'intérieur où des éléments sur-mesure viennent orner l'habitacle. Concernant la partie mécanique, le département de personnalisation de Woking n'a rien touché à une machine déjà bien huilée.

Pour rappel, la P1 est un véritable bijou sur quatre roues qui utilise un système hybride mélangeant bloc essence V8 3,8 litres biturbo et moteur électrique pour atteindre la "douce" puissance de 916 ch et un couple de 900 Nm. Une cavalerie impressionnante qui permet à cette bête de 1.395 kilos (poids à vide) d'abattre le 0-100 km/h en 2,8 secondes, le 0-200 km/h en 6,8 secondes et le 0-300 km/h en moins de 17 secondes pour une vitesse de pointe de 350 km/h, bridée à 330 km/h avec des pneus homologués route.

Produite à seulement 375 exemplaires dans le monde, la McLaren P1 affiche un prix légèrement supérieur au million d'euro et est déjà en rupture de stock.

Une nouvelle fois, ce n'est pas la crise pour tout le monde et c'est tant mieux pour les plus chanceux, dont certains sont de vrais passionnés d'automobile comme notre ami canadien du jour.

Vidéo - Grand Format : la McLaren P1, le monstre britannique aux 916 ch (2014)