Une prison pour les délinquants de la route

Voir le site Automoto

Prison de Seysses
Par Julien LECORNU|Ecrit pour TF1|2009-09-02T08:54:00.000Z, mis à jour 2009-09-02T08:54:00.000Z

Un quartier spécial pour délinquant de la route a été créé à la maison d'arrêt de Seysses. Les peines de prison ferme pour les délis routiers augmentent, les centres de détention se sont donc adaptés.

On les appelle les délinquants de la route et ils sont douze à se partager ce couloir de la prison depuis son ouverture, il y a quelques semaines. Tous ont été condamnés à de la prison ferme pour de graves infractions au code de la route, en récidive. La plupart d'entre eux ont été arrêté au volant en état d'ivresse et sans permis de conduire.


Les prisonniers circulent plus facilement, ils peuvent aller discuter sans contrainte avec les autres détenus. Chacun possède la clé de sa cellule et les contacts avec les gardiens se passent plutôt bien.


Lieutenant Anne Le Pionnier, Responsable du quartier des courtes peines : «Ils sont différents dans le sens où ça pourrait être vous ou moi. Ils ne sont pas dans un schéma de délinquance que l'on peut connaître en maison d'arrêt. On les met d'ailleurs un petit peu à l'écart et on leur fait prendre conscience de leurs actes. Pour la réinsertion, c'est beaucoup plus facile."


Quelques heures par semaine, les prisonniers assistent à des cours sur les addictions à l'alcool et aux drogues. C'est ici que l'on découvre que tous n'ont pas pris conscience de la gravité de leur acte, comme le prouve ces témoignages de détenus :

« Je fume avant le travail, après le travail ou entre 12h et 14h, mais c'est tout. Je ne suis pas dangereux, je n'ai jamais eu de problème ou d'accident. »
« Il y a le facteur chance qui entre en jeu, je n'ai jamais eu d'accident, je n'ai jamais fait de mal à autrui. Je ne pensais pas que j'avais autant d'alcool dans le sang. Ce n'est pas juste, je n'ai rien fait de mal. »



La maison d'arrêt de Seysse sert de laboratoire pour ces délinquants de la route que la justice condamne de plus en plus souvent à de la prison ferme. D'autres maisons d'arrêt comme Fleury Mérogis et Nantes vont suivre l'exemple.

Anne Le Pionnier : Responsable du quartier des courtes peines (Prison de Seysses)