Dans l'actualité récente

Occasion du Jour : Une Renault 5 Turbo 1983 estimée jusqu'à 80.000 €

Voir le site Automoto

Renault 5 Turbo 2 Bonhams
Par Marie LIZAK|Ecrit pour TF1|2016-08-13T10:00:28.575Z, mis à jour 2016-08-13T10:00:28.575Z

La maison d’enchères Bonhams met en vente une Renault 5 Turbo II de 1986 estimée entre 63.000 et 81.000 €. La petite sportive Renault fut construite à seulement 3.167 exemplaires entre 1983 et 1986.

Plus de 63.000 € pour une Renault 5 Turbo 2. 


67.000 km au compteur

Fabriquée en 1986 et achetée par l’actuel propriétaire dans les années 90, cette petite Renault 5 Turbo 2 affiche quelques 67.000 km au compteur, en raison d’une utilisation très régulière durant les cinq années après son achat. La petite sportive a ensuite bénéficié d’une rénovation complète, aussi bien sur le plan esthétique que mécanique. 

En effet, elle changea sa peinture noire au profit d’un bleu électrique, tandis que le moteur bénéficia également d’une petite révision. De nouveaux freins et suspensions ont été installés, ainsi que des jantes 15 pouces Gotti, bien que les roues d’origines soient toujours en bon état et vendues avec la voiture, si le nouveau propriétaire souhaite revenir à une configuration de sortie d’usine.

Estimée entre 63.000 et 81.000 €, elle sera mise en vente par Bonhams lors de la vente de The Quail Lodge, le 19 août prochain.

►Voir les photos de la Renault 5 Turbo 2 par Bonhams


Renault 5 Turbo 2 Bonhams

Taillée pour la compétition

Conçue en édition limitée pour les épreuves de rallyes en Groupe 4 et Groupe B, la Renault 5 Turbo, à ne pas confondre avec la Renault 5 GT Turbo était dotée d’un moteur 1,4 litre en position centrale développant près de 162 chevaux, pour une vitesse maximale de 201 km/h et un 0 à 96 km/h en sept secondes, une performance honorable pour une telle petite voiture.

Le premier prototype fut présenté en 1978 au Mondial de Paris et c’est en 1980 que la petite bombinette fit ses premiers tours de roues en compétition, pilotée par Jean Ragnotti lors du Tour de Corse. L’année suivante, le pilote remporta le Rallye Monte-Carlo au volant de la sportive au losange, aux côtés de son copilote Jean-Marc Andrie.