Une supercar Audi Mesarthim F-Tron Concept à propulsion nuclaire

Voir le site Automoto

Audi Mesarthim F-Tron Concept
Par Marie LIZAK|Ecrit pour TF1|2016-07-22T16:02:07.356Z, mis à jour 2016-07-22T16:02:07.356Z

Si Audi a déjà exploré les voies de l’électrique, de l’hydrogène ou encore du du gaz, le constructeur n’avait encore jamais pensé à la propulsion…nucléaire. C’est pourtant l’idée du designer russe Grigory Gorin, qui a imaginé un concept Audi Mesarthim F-Tron à réacteur nucléaire.

Un designer russe a publié sur le site Béhance un concept d'Audi à réacteur nucléaire.


Look futuriste

Au premier abord, difficile de reconnaître le style du constructeur allemand dans ce concept futuriste, au volant de laquelle nous ne serions pas étonnés d’apercevoir Batman. Conçue grâce à l’impression 3D, son châssis monocoque, baptisé « Solid Cage » est composé d’un alliage de métaux renforcé par des polymères, mariant solidité et légèreté.

Pas de portes ? C’est normal, puisque pour pénétrer dans de ce concept délirant, c’est le capot tout entier qui se soulève, permettant au conducteur et à son passager de s’installer à bord de la supercar. Cette dernière est d’ailleurs nommée Mesarthim, du nom de l’une des étoiles de la galaxie du Bélier, qui, tout comme le soleil rayonne grâce à la fusion nucléaire.

►Voir les photos de l'Audi Mesarthim F-Tron Concept


Réacteur… nucléaire

Sous le capot, exit le bloc quatre cylindres et autres V8, ici, c’est bien à un réacteur nucléaire auquel nous avons affaire afin de propulser l’hypercar à une vitesse supersonique. On retrouve donc une motorisation électrique, dont les batteries sont alimentées par une turbine fonctionnant grâce à un réacteur à fusion nucléaire, le tout complété par des condensateurs et des volants d’inertie.

Si aucune donnée concernant les éventuelles performances n’ont été données par Grigory Gorin, gageons que le bolide ira vite, très vite même… enfin, s’il voit le jour. Car la question se pose encore quant à la possibilité de réduire la taille d’un réacteur nucléaire afin de l’intégrer dans une voiture et de son tarif, qui devrait allègrement dépasser celui des hypercars les plus exclusives au monde


Compatible avec les routes magnétiques

En plus de sa propulsion nucléaire hors du commun et totalement délirante, le designer russe a également imaginé une technologie baptisée "Magnetic Hydro-Dynamic System", qui consiste en un fluide magnétique permettant de répartir les masses et de limiter la prise de roulis grâce à un réservoir multi-circulaire situé au centre de la voiture. 

Sur les routes recouverte d'une surface magnétique, il servirait également à créer de l'appui, tout comme le ferait un aileron ou un spoiler par exemple.