Dans l'actualité récente

Une Toyota Auris de 1000 chevaux pour le championnat américain de drift

Voir le site Automoto

Toyota Auris 'Papadakis Racing'
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2017-03-29T15:23:50.474Z, mis à jour 2017-03-29T15:23:51.778Z

Papadakis Racing, une équipe engagée en Formula Drift, un championnat américain, a bidouillé une Toyota Corolla iM –nom de l’Auris outre-Atlantique- pour lui conférer une puissance de… 1.000 chevaux.

La Toyota Auris –ou Corolla iM aux Etats-Unis–, n’est pas vraiment réputée pour son attrait pour la compétition. Pourtant, Papadakis Racing, une équipe engagée dans le championnat américain de drift, a choisi la compacte japonaise pour en faire un incroyable bolide et le mettre à disposition du Norvégien Fredric Aasbo, sacré en 2015.


Toyota Auris 'Papadakis Racing'

Couple et puissance supérieurs à 1.000

Ici, l’Auris conserve un véritable moteur de la firme d’Aichi, le 2AR, embarqué, entre autre, par le RAV4, mais peut se targuer de développer des caractéristiques uniques : un couple supérieur à 1150 nm et une puissance moteur équivalente à 1.000 chevaux, le tout étant permis grâce à un turbocompresseur et une injection nitro. Pour le reste, absolument tout a été modifié –voire supprimé- afin de faire de la compacte une véritable bête de glisse.


Clin d’œil à Initial D

Sponsorisée par Rockstar Energy Drink, l’équipe a réalisé un petit clip promotionnel pour présenter le bolide, s’inspirant largement d’Initial D, une série animée ayant contribué à populariser la Toyota Corolla, prédécesseur de l’Auris. Et les premières impressions visuelles laissent penser que la Japonaise aux 1.000 chevaux a tout pour mener son pilote au titre.