Vague de licenciements chez General Motors

Voir le site Automoto

GM - General Motors
Par Julien LECORNU|Ecrit pour TF1|2008-10-23T13:12:00.000Z, mis à jour 2008-10-23T13:12:00.000Z

Pour faire face à la crise, GM ne peut plus se contenter des départs volontaires de ses salariés. Des licenciements ont donc été annoncés aux employés.

Citant un marché automobile "dégradé" et "des perspectives très préoccupantes" pour l'économie mondiale, la direction de GM "est en train de prendre des mesures au niveau mondial pour répondre à notre besoin croissant de conserver nos liquidités", peut-on lire dans une lettre de la direction aux salariés, postée sur le site du quotidien Wall Street Journal.

Alors que l'actuel guichet départs a reçu plus de candidatures qu'escompté aux Etats-Unis, le constructeur de Detroit a "besoin de réduire (sa) force de travail bien plus que prévu", ajoutent les signataires de ce courrier, le PDG Rick Wagoner et le directeur financier Fritz Henderson. "Dans cette perspective, nous pensons procéder à des licenciements secs, à partir de la fin 2008 et du début 2009", a indiqué la direction, qui entend également "apporter des changements supplémentaires" aux prestations salariales de ses employés, notamment en suspendant le plan d'épargne salariale. "Nous regrettons de devoir prendre ces décisions, mais elles sont nécessaires au vu de l'environnement de marché", se sont défendus le PDG et le directeur financier.

Contacté par l'AFP, GM n'était pas joignable pour commenter ces annonces, qui surviennent à un moment où la communauté financière se montre de plus en plus inquiète des marges de manoeuvre financières du premier constructeur automobile américain.

Début octobre, l'agence de notation Standard and Poor's a diagnostiqué que GM pourrait avoir un sérieux problème de trésorerie dès l'an prochain. General Motors a accumulé plus de 66 milliards de dollars de pertes depuis
2005.

(avec agences)