Valentino Balboni se lance dans la fabrication de pièces détachées

Voir le site Automoto

Valentino Balboni
Par Marie LIZAK|Ecrit pour TF1|2016-08-11T14:04:08.482Z, mis à jour 2016-08-11T14:04:08.482Z

L’ancien pilote d’essai de Lamborghini, Valentino Balboni vient de lancer sa marque de pièces détachées sobrement nommée VB, dédiée à la marque au taureau. Ses premiers systèmes d’échappement pour l’Aventador SV sont d’ores et déjà disponibles.

Valentino Balboni lance sa marque de pièces détachées.


De la piste aux pièces détachées

Ancien pilote d’essai chez Lamborghini, Valentino Balboni n’abandonne pas pour autant la marque au taureau qui l’a lancé en 1968. En effet, l’homme de 67 ans vient de créer sa marque de pièces détachées entièrement dédiée aux possesseurs de véhicules Lamborghini, et a justement dévoilé sa première création, un système d’échappement réservé à l’Aventador SV.

Pesant 6,3 kg et intégralement réalisé en titane, il faut près de 350 heures de travail pour réaliser chaque exemplaire, dont la production est ultra-limitée à seulement 30 exemplaires. Installé sur la supercar italienne dotée d’un V12 6,5 litres de 750 chevaux, cet échappement sera présenté officiellement à Monterey le 20 août prochain, en marge du concours d’élégance de Pebble Beach.


Valentino Balboni

40 ans de pilotage chez Lamborghini

Né en mai 1948, Valentino Balboni est une véritable légende dans le monde de l’automobile, et pour cause : il fut pendant quarante ans le pilote d’essai de Lamborghini, prenant le volant de véhicules mythiques, dont la Diablo.

Pourtant, rien ne le prédestinait à exercer l’un des métiers les plus convoités au monde, puisqu’il débuta en tant que mécanicien, embauché par Ferruccio Lamborghini après avoir aidé des employés à déplacer des châssis de Miura en allant jouer au foot. Passant ensuite au service après-vente, le jeune homme s’essayait à la conduite avec les véhicules confiés par les clients, ce qui lui valut quelques remontrances et… un poste de pilote d’essai, supervisé par Bob Wallace, a qui l’on doit notamment la Countach.

Un an après le départ à la retraite de son pilote, Lamborghini lança en 2009 une Gallardo LP550-2 « Valentino Balboni Edition », limitée à seulement 250 exemplaires. Conçue selon ses préférences, la supercar était une propulsion et était habillée d’une livrée orange et blanche, rappelant les voitures de sport des années 70.