Vers une séparation entre Fiat Chrysler Automobiles et Ferrari

Voir le site Automoto

Sergio Marchionne, patron du groupe Fiat Chrysler Automobiles.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-10-30T13:20:00.000Z, mis à jour 2014-10-30T13:43:33.000Z

Alors qu'il vient d'entrer en bourse le 13 octobre 2014, le groupe Fiat Chrysler Automobiles a annoncé ce mercredi 29 octobre vouloir vendre prochainement 10% de sa marque de luxe Ferrari lors d'une introduction en bourse afin de financer son plan de développement stratégique pour les cinq prochaines années.

Moins d'un mois après son entrée remarquée à Wall Street, Fiat Chrysler Automobiles s'apprête à vivre un autre tournant de son histoire en se séparant de Ferrari. Le groupe dirigé par Sergio Marchionne vendra prochainement 10 % du capital de la marque au cheval cabré lors d'une introduction en bourse pour financer une partie de son plan de développemet stratégique nécessitant un investissement de 48 milliards d'euros sur cinq ans.

Une séparation nécessaire pour FCA

"Pour mettre en œuvre le plan stratégique 2014-2018 et œuvrer à optimiser la valeur de nos activités au profit de nos actionnaires, il est approprié de prévoir que FCA et Ferrari suivent des chemins séparés". A la lecture des propos de Sergio Marchionne dans un communiqué publié sur le site internet du groupe FCA ce mercredi 29 octobre, tout est parfaitement rodé.

Concrètement, Fiat Chrysler Automobiles, qui détient 90% du capital de Ferrari (les 10% restants appartenant à Piero Ferrari, héritier du Commendatore) va mettre 10 % de ce dernier sur le marché grâce une offre publique dont le prix reste encore à déterminer. Le solde (soit 80 %) sera ensuite distribué aux actionnaires existants de FCA, dont la famille Agnelli en fait partie.

Une décision saluée par les investisseurs
L'annonce d'une telle opération a d'ores et déjà été saluée par les investisseurs. Pour preuve, le cours de FCA et celui de son principal actionnaire, la holding Exor, se sont envolés de près de 20% ce mercredi 29 octobre à la Bourse de Milan. A Wall Street, le titre a grimpé de 12% sur le Nyse (principale plateforme d'échanges de la Bourse de New York), montant jusqu'à 10,9$.

Pour rappel, depuis son arrivée à la tête du groupe FIAT, Sergio Marchionne n'a cessé de le marteler qu'il espérait augmenter la production annuelle (2013) de 4,4 millions d'automobiles passer à 7 millions en 2018 (soit un gain de 60%) et voir les profits quintupler.

Avec le départ de Luca di Montezemolo en septembre dernier et cette désormais scission avec FCA, l'année 2014 est bel et bien synonyme de grands changements pour Ferrari.