Vidéo : La Koenigsegg One :1 réalise un temps diabolique à Spa !

Voir le site Automoto

La Koenigsegg One:1, ultrasportive de 1.360 chevaux pour 1.360 kg révélé au Salon de Genève 2014 et produite à 6 unités
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-06-16T15:22:16.853Z, mis à jour 2015-06-16T16:08:09.684Z

Lors d'un contre-la-montre non-officiel réalisé à Spa, la Koenigsegg One :1 a établi un temps de 2'33.26, soit cinq secondes de moins qu'une McLaren P1 et sept de mieux qu'une Porsche 918 Spyder.

Elle a été proclamée par "première megacar au monde" par son constructeur et est destinée à partir à la chasse aux records de vitesse les plus fous. "Elle", c’est la Koenigsegg One :1, une bête diabolique dévoilée lors du Salon de Genève 2014 et produite à seulement six exemplaires (déjà tous vendus). Plus d’un an après sa présentation officielle, l’engin continue de montrer ce qu’il a sous le capot via une vidéo postée sur la toile le 10 juin dernier. Au programme : un temps record - pour un modèle de série - établi à Spa Francorchamps lors d’un contre-la-montre non-officiel.


Elle avait 100 chevaux de moins...

Après s’être attaqué à Suzuka en mai dernier, le monstre a fait parler la poudre sur un autre circuit de légende. Au volant de la megacar : Robert Serwanski, le pilote maison de Koenigsegg, qui n’avait jamais encore étrenné une mouture sur le très sélectif tracé de Spa Francorchamps. C’est désormais chose faite puisqu’il a bouclé un tour en deux minutes, 33 secondes et 260 millièmes. Selon le site Fastest Laps, qui met quotidiennement à jour le temps des mécaniques bien huilées sur les circuits du monde entier, ce chrono réalisé par la One :1 est cinq secondes plus rapide qu’une McLaren P1 et sept de mieux qu’une Porsche 918 Spyder.

Le différentiel de puissance est toutefois à prendre en compte, les modèles cités ci-dessus allant respectivement jusqu’à 916 et 887 chevaux, tandis que le monstre suédois atteint les 1.360 chevaux qui sont extirpés de son V8 de 5,0 litres. A noter cependant que, selon Koenigsegg, l’engin était de série et a vu son nombre de canassons reculer de 100, la faute à l’absence de carburant E85. A pleine puissance, le constructeur annonce qu’un temps inférieur à la barre des deux minutes et 30 secondes est possible.

Preuve que la One :1 porte bien son nom...