Vidéo : l’incroyable course-poursuite de la Gendarmerie de Tours

Voir le site Automoto

Édition spéciale Renault Mégane R.S. Gendarmerie lancée au Japon en janvier 2014 à 20 exemplaires
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-12-19T15:12:52.316Z, mis à jour 2016-12-19T15:28:00.583Z

Sur les réseaux sociaux, la Gendarmerie Nationale a publié une vidéo rarissime en France, montrant l’interpellation d’un chauffeur par le PSIG de Tours après une course-poursuite un peu folle…

La Gendarmerie Nationale n’a (heureusement) pas toujours besoin de la Renault Mégane R.S pour interpeller des fugitifs après une course-poursuite.


Document inédit

Les forces de l’ordre françaises ont rarement laissé filtrer volontairement leurs vidéos d’arrestations, au contraire de la Police américaine dont les interpellations routières font régulièrement les choux gras des journaux télévisés. Dimanche 18 décembre, la Gendarmerie Nationale a pourtant fait une exception en dévoilant les rushes d’une caméra embarquée tournés lors d’une course-poursuite entre le PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) de Tours et un chauffard en flagrant délit, le 6 décembre dernier.


Il risque une lourde peine

Alerté pour une défaillance des feux "stop" de sa Rover 800, le conducteur simule d’abord un arrêt avant de ré-accélérer immédiatement et d’entamer un run incroyablement dangereux au milieu d’une circulation très dense.  Suivi à la trace par la Citroën C4 de la Gendarmerie, il a finalement stoppé son effort dans un parking, avant d’être arrêté. 

Il risque jusqu’à 3 ans de prison, 75 000 euros d’amende et une suspension de son permis de conduire pour 5 ans. Alors qu’il aurait pu s’en sortir avec un simple rappel verbal pour la défaillance de ses feux…