Vinales sur un nuage, Zarco en progrès et Marquez en mode "dirt" : ce qu’il faut retenir des essais

Voir le site Automoto

Marc Marquez (Honda HRC)
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-11-16T16:47:50.314Z, mis à jour 2016-11-16T16:47:59.811Z

Maverick Vinales toujours plus rapide avec la Yamaha, Johann Zarco déjà en nette amélioration et les deux pilotes Suzuki blessés : voici tout ce que vous devez retenir de la deuxième journée d’essais de pré-saison disputée ce mercredi 16 novembre, à Valence.

Des confirmations, des chutes et des insolites : Automoto a compilé pour vous tout ce qu’il faut retenir de la deuxième et dernière journée d’essais de pré-saison à Valence.


Maverick Vinales intouchable !

Pour son deuxième jour sur la Yamaha M1 officielle, Maverick Vinales a encore impressionné tout son monde. Le dernier prodige espagnol de la catégorie reine n’a pas vraiment eu besoin de temps d’adaptation puisque, comme la veille, il a établi le meilleur temps de la séance en 1’29’’975


Il a relégué son coéquipier, Valentino Rossi, à 734 millièmes et Jorge Lorenzo, le nouveau pilote Ducati, à 769. Même Marc Marquez (Honda HRC), qui a longtemps disputé ce chrono, n’a pas été capable de faire mieux. Le champion du monde en titre s’en est rapproché à 196 millièmes. On s’en doutait déjà, c’est maintenant confirmé : Vinales est un client.

Johann Zarco a bien travaillé, mais…

Le pilote français a effectué sa première journée complète ce mardi et s’était défini un plan de travail précis pour cette deuxième journée : améliorer son chono et réduire l’écart sur le temps de référence. Le double champion du monde Moto2 a brillamment réussi sa mission, puisqu’il a terminé la séance au 11e rang, à seulement 1’’040 du haut de la fiche. Seul bémol, il a été battu par son coéquipier Jonas Folger, dixième à 0’’973.


Marc Marquez un peu trop agressif

Le triple champion du monde MotoGP a encore mis beaucoup d’intensité pour effectuer sa séance de travail. Peut-être même un peu trop. En matinée, il a effectué plusieurs boucles de haut-vol et aller titiller le chrono. Dans un de ses tours lancés, le prodige de Cervera a évité le highside en rattrapant magistralement sa machine, mais sans éviter le dégagement. 


Le Catalan a immédiatement voulu en sortir et mis un énorme coup de gaz… Il a fini par constater que pneus slicks et graviers ne font pas bon ménage.

Suzuki croise les doigts

Journée à oublier pour la marque japonaise. En matinée, ses deux titulaires, Alex Rins et Andrea Iannone, ainsi que le pilote essayeur Takuya Tsuda ont tous chuté. Le dernier cité n’a eu aucun mal à se relever, au contraire de ses deux collègues  de travail. Le rookie espagnol a même été transféré à la clinique mobile. Un écrasement des vertèbres T8 et T12 lui a été diagnostiqué. Sa préparation hivernale risque d’être perturbée dans les grandes largeurs. 


Iannone, lui, s’en est finalement sorti avec une grosse contusion à la main. Mais il n’est toujours pas véritablement remis d’une fracture des vertèbres…