Voici le prototype secret de Porsche qui devait gagner les 24 Heures du Mans en 2000

Voir le site Automoto

Projet Porsche 9R3 24 Heures du Mans 2000
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-09-05T12:00:28.328Z, mis à jour 2016-09-05T12:00:28.328Z

La firme de Zuffenhausen a réussi son retour en Endurance depuis 2014 mais ses récents succès auraient pu arriver beaucoup plus tôt si le projet 9R3 avait été mené jusqu'au bout à la fin des années 1990.

Quand on évoque Porsche et les 24 Heures du Mans, on pense immédiatement au célèbre triplé de la marque en 1966 et - désormais - à cette victoire inespérée obtenue à l'entame du dernier tour lors de l'édition 2016 après une défaillance mécanique de Toyota. Mais les succès auraient pu être plus nombreux si le projet 9R3, destinée à la catégorie LM1, avait été mené au bout à l'aube des années 2000.

No limit : la Porsche 919 Hybrid


Le flat-6, une faiblesse ?

1998, circuit des 24 Heures du Mans dans la Sarthe. Porsche signe un doublé dans la catégorie GT1 et inscrit de nouveau son nom au palmarès de l'une des plus grandes courses de l'histoire du sport automobile. Mais le sport automobile, justement, en plus de sa légende, est aussi un monde où la réglementation technique évolue sans cesse et où il faut tout le temps s'adapter.


Wiet Huidekoper, alors directeur technique au sein du team Porsche, lance un pavé dans la mare : pour lui, le flat-6 turbo de 3,2 litres est le point faible de la firme teutonne et il faut le remplacer en priorité. Une hérésie pour Zuffenhausen. « Quand j'ai mentionné cela, si les regards qui m'ont été lancés pouvaient tuer, je ne serai plus là ! », a même déclaré le principal intéressé dans une interview accordée au site Mulsanne's Corner.


Repris puis de nouveau stoppé

Cette démarche, pas du tout au goût de Porsche, a donc conduit à l'annulation du projet 9R3 au début de l'année 1999. Mais quelques semaines plus tard, ce dernier est revenu sur le devant de la scène grâce à Wiet Huidekoper qui a présenté un moteur différent, un V10 de 3,5 litres capable d'envoyer entre 700 et 800 chevaux initialement prévu pour l'écurie Footwork en Formule 1 au début des années 1990.

Le bloc a été retravaillé et agrandi (5,0 litres puis 5,5 litres), une nouvelle boite de vitesse a même été préparée et le châssis a subi des modifications afin de pouvoir accueillir le moteur. Mais malgré la conception de la 9R3 terminée en mai 1999, le programme a de nouveau été stoppé par Porsche qui préférait à l'époque se concentrer sur le projet du modèle Cayenne. Et pour l'anecdote, le développement de ce V10 initialement prévue pour la 9R3 n'aura pas servi à rien. La raison ? Une version dérivée de ce bloc se trouve dans les entrailles de l'extraordinaire Carrera GT.

Vidéo : La Porsche Carrera GT à l'essai (2006)


La suite de l'histoire, on l'a connaît avec un retour en Endurance en 2014 et notamment deux victoires au Mans en 2015 et 2016 et un titre de champion du monde l'année dernière.

Grand Format : Le Mans Classic 2016