Voiture autonome : le chinois Baidu avec une vision différente de Google

Voir le site Automoto

Logo du groupe chinois Baidu
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-07-29T09:05:00.000Z, mis à jour 2014-07-30T14:35:38.000Z

Après Google voulant développer sa voiture sans conducteur, c'est le rival chinois Baidu qui s'immisce sur cette technologie, mais à travers une voiture "fortement autonome", dont les premiers prototypes n'arriveront pas avant 2015.

La bataille des voitures autonomes n'est plus uniquement l'affaire des constructeurs automobiles. Suite au grand ramdam lancé par Google au mois de mai avec son prototype de petite citadine sans conducteur - mais très limité - illustrant ses ambitions, c'est au tour d'un autre grand acteur du Web de s'aventurer sur ce domaine porteur.


"Aider plutôt que remplacer"
Le groupe Baidu, souvent surnommé le Google chinois, a révélé en cette fin du mois de juillet 2014 se pencher sur la voiture autonome, à l'instar de son homologue américain, mais avec une vision différente.

"C'est en réalité un assistant intelligent collectant des données de situations sur la route et opérant localement" a confié Kai Yu, directeur de l'Institute of Deep Learning, département interne de Baidu, à TheNextWeb, "nous ne l'appelons pas une voiture sans conducteur, je pense qu'un véhicule doit aider les gens et non les remplacer, donc nous la nommons voiture très autonome".

"Quand le conducteur veut reprendre le contrôle, cela est possible" ajoute-t-il, "c'est comme monter à cheval, plutôt que de s'asseoir dans un véhicule où vous avez seulement à appuyer sur un bouton."


Pas de profil idéal
Les visions sont ainsi différentes en fonction des entreprises. Une voiture sans conducteur pour Google, fortement autonome pour Baidu, mais ce dernier n'a pas encore assuré de date pour un premier essai de sa technologie. Néanmoins, une date de 2015 est avancée pour les premiers prototypes, là où la firme de Moutain View à déjà bien avancé et visé 2017 pour la maturité de son projet.

Pour rappel, les acteurs automobiles ont également des visions partagées, Tesla proposant des voitures autonomes à 90% pour 2017, Volvo des véhicules partiellement autonomes d'ici 2020 en série, ou encore Renault sur des trajets urbains à basse vitesse comme il 'la montré avec le prototype Next Two.


Voir le prototype de voiture sans conducteur de Google :