Dans l'actualité récente

Voiture Autonome : Toyota investit dans le véhicule du futur

Voir le site Automoto

La nouvelle berline à quatre portes 100% électrique de Toyota : la Mirai (qui veut dire Futur en japonais).
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-09-08T10:44:41.769Z, mis à jour 2015-09-08T10:51:44.335Z

Pour rivaliser avec les ambitions folles de Google dans la voiture autonome, le constructeur japonais injectera 45 millions d’euros sur 5 ans pour développer des voitures plus intelligentes et connectées.

La voiture autonome est le nouvel enjeu majeur de l’automobile, avec une intelligence artificielle toujours plus présente et une connectivité accrue au sein des véhicules. Si Google semble vouloir s’imposer - ainsi qu'Apple - face aux acteurs traditionnels, le numéro 1 mondial Toyota, visant déjà le développement de l'hybride et de l'hydrogène avec la Mirai, ne veut pas perdre ce défi.


Toyota prépare le futur automobile

Pour l’avenir, le constructeur nippon a ainsi réuni le Docteur Gill Pratt (ex-DARPA, l’agence américaine de recherche en développement de technologies pour la Défense) Professeur Daniela Rus du MIT (Massachussetts Institute of Technology) et le Professeur Fei-Fei Li de l’université de Stanford, afin de réaliser des recherches communes dans le domaine. Toyota injectera environ 50 millions de dollars (45 millions d’euros) sur les 5 prochaines années afin de financer ces recherches.

« Nous allons initialement mettre l’accent sur l’amélioration des technologies dans le segment de la voiture intelligente, avec le but clair d’aider à réduire la mortalité routière », déclare Kiyotaka Ise, dirigeant de la Recherche et développement Toyota, « et dans l’objectif ultime d’améliorer la qualité de vie à travers une mobilité optimisée et dans la robotique ».

Finis les accidents ?

Gill Pratt ajoute que les futures Toyota intelligentes devront « reconnaître les objets autour du véhicule dans des environnements divers, établir un jugement en conséquence, et interagir en toute sécurité avec les occupants, les autres véhicules ou piétons. »

Daniela Rus va encore plus loin, projetant de créer une « voiture incapable de subir une collision », ce que Google tente de réaliser, subissant seulement des accidents dont ses prototypes voitures autonomes n’en sont pas la cause.

Le duel Automoto Voiture autonome face à un "vrai" pilote sur circuit