Voitures anciennes interdites dans Paris : quels sont les modèles concernés ?

Voir le site Automoto

Automoto 26 juin 2016
Par Lucas VINOIS|Ecrit pour TF1|2016-06-26T15:48:03.362Z, mis à jour 2016-06-27T09:24:34.293Z

La mairie de Paris interdira la circulation des véhicules de plus de vingt ans dans les rues de la capitale, à partir du 1er juillet 2016. Mais comment cette loi va-t-elle s'appliquer ? Et quels sont les véhicules concernés ?

Face aux récents pics de pollution survenus dans la capitale, la mairie de Paris a pris une décision radicale : interdire la circulation de la plupart des véhicules de plus de vingt ans. Explications.

Plus de 600.000 véhicules visés

Toutes les voitures datant d'avant 1997 ne pourront pas circuler à l'intérieur de la capitale entre 8 heures et 20 heures, du lundi au vendredi. Problème : les personnes qui ne disposent pas de gros moyens sont dans l'incapacité financière d'acheter un véhicule neuf. De plus, avec cette nouvelle loi, la valeur marchande de leur automobile va fortement chuter. Impossible donc de la revendre correctement, et de rajouter un peu d'argent au bout pour acquérir un modèle plus jeune.

Que propose la mairie de Paris ?

Selon Christophe Najdovski, adjoint à la mairie de Paris, les catégories populaires prennent les transports en commun. La voiture dans Paris étant, pour lui, l'apanage de catégories aisées, mais aussi et surtout d'hommes. Toujours selon la mairie de Paris, 62 % des personnes concernées par cette loi sont des actifs aisés. Les autres sont tous simplement priés d'emprunter les transports publics.

Les deux-roues aussi visés 

Ceux immatriculés avant juin 1999 ne seront plus autorisés à l'intérieur de Paris. La mairie de Paris encourage les motards à s'orienter vers des modèles électriques, ou alors, de s'orienter vers le neuf. Mais il existe un juste-milieu - réparer - qui n'est pas pris en compte. Pire, il est indirectement conseillé de court-circuiter l'économie durable. Une nouvelle fois, l'automobiliste est encouragé à emprunter les transports en commun - en le garant sur les parkings prévus à cet effet aux alentours des gares. 

Une loi qui présente de sérieuses limites

Fanny possède deux véhicules : un de petite taille, et un second, familial. Avec la décision prise par la mairie de Paris, elle sera obligée de se rendre à Paris avec sa voiture la plus imposante. De plus, pour certaines activités - l'accompagnement de personnes âgées - le recours aux transports en commun est tout sauf pratique.

En cas de non-respect de la loi, une amende de 35 euros est prévue. Sinon, la solution ultime est d'attendre que sa voiture ait 30 ans. Elle sera alors considérée comme voiture de collection. D'ici à 2020, l'ensemble des véhicules immatriculés avant  2011 ne seront autorisés à circuler dans Paris, ce qui concerne deux millions de voitures.