Dans l'actualité récente

Voitures autonomes : Google fait la guerre à Uber pour vol !

Voir le site Automoto

google car
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2017-02-24T10:36:34.241Z, mis à jour 2017-02-24T10:40:31.173Z

Dans leur course effrénée à la mise au point de voitures autonomes sans conducteur, Google, via sa filiale Waymo, et Uber, via sa succursale Otto, ont probablement atteint un point de non-retour. Le géant d’internet accuse son rival de vol de technologies.

Quand Google accuse Uber de vol de technologies suite à un simple mail envoyé par erreur…


Une histoire de filiales

On pensait qu’ils œuvraient chacun dans leur coin. Finalement, ce n’était peut-être pas le cas. Depuis plusieurs mois, Waymo, une filiale du groupe Alphabet créé par Google, et Otto, firme développée par des anciens salariées du géant d’internet et rachetée par Uber afin de s’aligner sur le segment des voitures autonomes, viennent d’entrer en guerre. Waymo accuse son concurrent de vol, et vient même de déposer une plainte au tribunal de San Francisco.


Des capteurs copiés ?

Le transfert de technologies concerne des capteurs lasers, ou, autrement dit, « les yeux » des voitures autonomes, nommés « Lidar » et développés à l’extrême par l’entreprise d’Alphabet. Le litige aurait été découvert suite à l’envoi accidentel par l’un des sous-traitants d’Otto d’une chaîne de courriels renfermant bon nombre de documents concernant cette technologie à d’autres employés de la filiale d’Uber, ainsi qu’à un salarié de Waymo.

Otto a gagné du temps et de l’argent

« Otto et Uber se sont appropriés la propriété intellectuelle de Waymo afin de pouvoir s’épargner le risque, le temps et les dépenses liés au développement indépendant de leurs propres technologies. En fin de compte, ce vol calculé a rapporté plus d’un demi-milliard de dollars aux salariés d’Otto et permis à Uber de ranimer un programme bloqué, tout cela aux dépens de Waymo », peut-on lire sur la plainte de Google. La justice doit maintenant étudier le dossier, des sommes colossales sont en jeu.