Voitures propres : Barack Obama accélère le mouvement

Voir le site Automoto

Barack Obama veut des voitures plus vertes
Par Raphael SYLVESTRE|Ecrit pour TF1|2009-05-20T16:58:00.000Z, mis à jour 2009-05-20T16:58:00.000Z

Le Président des Etats-Unis souhaite réduire de manière significative les émissions et la consommation des véhicules. Pour y parvenir ; passer outre la crise et produire des moteurs plus respectueux.

Ce plan national restrictif doit d'ici à 2016 inciter les constructeurs à produire des véhicules moins gourmands en énergie et plus "verts". En chiffres, ceci se traduira par l'interdiction de dépasser une consommation d'un gallon (environ 3, 78 l) pour 35,5 miles (environ 56,8 km), soit approximativement une moyenne de 6,6 l/100 km.

Dans le détail, les voitures particulières devront se limiter à 6 l/100 km contre une moyenne (hors pick-ups) de 7,7 l/100km. Un objectif ambitieux à atteindre pour les constructeurs alors que la moyenne actuelle du parc automobile américain se situe aux alentours de 9,5 l/100 km, tous segments confondu


900 millions de tonnes de CO2 économisées

Selon les calculs des spécialistes américains, cette mesure permettra à cette date d'économiser près de 1,8 milliards de barils de pétrole, ou de diminuer les émissions de CO2 de près de 900 millions de tonnes. Des analystes qui indiquent aussi que la mise aux normes des futures voitures représentera un sur-coût unitaire de 600 dollars.

Les constructeurs disposent désormais d'un plan clair dans leur production future. Par l'intermédiaire de communiqués de presse, Ford, General Motors et Chrysler ont unaniment salué la mesure. Aucune surprise pour ces deux derniers, longtemps sous perfusion financière assurée par l'administration Obama.

Les Big Three n'ont désormais plus d'alternative et devront produire des véhicules moins gourmands et moins polluants. En attendant, cette politique énergétique pourrait aussi profiter aux véhicules à énergie alternative voire aux moteurs diesel peu présents sur le sol US.