Voler une voiture équipée d'une « Keyless » : un jeu d’enfant

Voir le site Automoto

Clés voiture
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-03-30T09:57:11.482Z, mis à jour 2016-03-30T09:57:11.482Z

L’ADAC, l’association automobile allemande a mis en évidence, vidéo à l’appui, qu’il est possible de démarrer une voiture dont la clé « Keyless » se trouve à distance raisonnable de l’auto. Un jeu d’enfant d’après l’association.

A l’aide d’un amplificateur d’ondes, la voiture peut être dérobée facilement alors qu’elle se situe dans le garage du particulier.


Keyless : une proie facile 

Les systèmes « Keyless » qui permettent d’ouvrir, fermer et démarrer une voiture devient un produit populaire auprès des constructeurs et ils se généralisent pour les conducteurs. Cette technologie a une faille, et non des moindres, qui fait d’elle une proie facile pour les voleurs en herbe. Pour « pirater » la clé, il fallait détecter l’onde de la clé et récupérer le code algorithmique de la clé.

L’ADAC, le 40 millions d’automobiliste allemand a dévoilé, vidéo à l’appui une méthode plus discrète. Il suffit d’utiliser un amplificateur d’ondes, dont le coup ne dépasse pas 200 euros. 


 Jusqu’à 100 m de distance 

L’ADAC a réussi à augmenter la portée de la clé jusqu’à plus ou moins 100 m. Par exemple, le voleur s’immisce dans le garage, s’approche du véhicule, et amplifie les ondes de la clé située dans la maison, via l’amplificateur radio. L’ADAC a fait l’expérience sur 24 modèles différents et a pu ouvrir et démarré tous les véhicules quels que soient les codes et cryptages. Après la preuve flagrante en vidéo l’ADAC demande aux constructeurs un système de sécurité plus performant. Cette technique de piratage n’est pas nouvelle. 

Le seul moyen de dissuasion efficace pour le propriétaire du véhicule est de conserver sa clé dans une cage Faraday pour bloquer le signal, selon The New York Times.