Focus Automoto - Volkswagen Golf : Success-story de la voiture reine en Europe

volkswagen-golf-success-story-de-voiture-reine-europe-3140095
Volkswagen dévoilera début novembre 2016 sa version restylée de la Golf 7. Golf, quatre lettres à qui le constructeur allemand doit sa notoriété planétaire depuis plus de quarante ans.

"Volkswagen, Das Auto (l’automobile)". Si l’ancien slogan de la marque allemande devait se résumer à un modèle, la Golf lutterait avec la Coccinelle pour ce titre honorifique. Écoulée à plus de 30 millions d’exemplaires à travers le monde depuis sa sortie en 1974, ce qui la place dans le top 5 des voitures les plus vendues de l’histoire automobile, la quadragénaire brigue toujours, année après année, le trophée du modèle numéro Un en Europe.

Sur le continent, il s’en est vendu quelque 383.000 exemplaires durant l’année 2015 selon les données de l’ACEA, association des constructeurs automobiles européens. Elle se place ainsi loin devant la Ford Fiesta (258.000) et la petite sœur Polo (229.000) complétant le podium et surtout deux fois plus populaire que sa principale concurrente actuelle, la Ford Focus (176.000). Golf, c’est l’histoire d’une réussite immédiate qui semble inébranlable.

la supersonique Peugeot 205 GTi, sa grande rivale des années 80.

la mythique et vitaminée GTI en 1976, constituant à lui seul un nouveau segment. La même année voit la motorisation diesel apparaître, ancêtre des TDI, qui feront la renommée du modèle et s’exprimeront dès la deuxième génération sortie en 1983.

La troisième déclinaison, née en 1991, n’a pas à rougir face ses grandes sœurs. Réputée increvable, avec des moteurs franchissant aisément la barre des 300.000 kilomètres, elle inaugure chez Golf la VR6, digne héritière du GTI, approchant les 200 chevaux.

la Golf 7 s’est récemment mise à l’électrique, à l’hybride rechargeable et au gaz naturel.

la dernière version en 2012. Au cours des quatre décennies de son existence, la Golf n’a jamais renié son design originel, devenu intemporel. Par exemple, son montant arrière est devenu une marque de fabrique, il n’a quasiment pas changé depuis 1974.

"On pourrait facilement reprocher le manque d’audace dans ses formes qui sont peu ou prou les mêmes depuis le début", concède Antoine Weil, "mais ce côté conservateur fait aussi sa force car elle est rentrée dans le cercle très fermé des voitures qu’on reconnaît tout de suite."

"Les formes de la Golf, peu importe l’âge qu’on a, ça saute aux yeux, confirme Emmanuel Marie, "on peut se tromper de génération car les nouveautés ne sont parfois pas flagrantes esthétiquement mais sur le modèle en lui-même, il est difficile de commettre une erreur. »

la version restylée qui dévoilera ses spécificités en novembre. "Il y aura des nouveautés mais rien qui ne remette en cause l’identité de la Golf", assure Antoine Weil. Ce constat est le même pour la huitième génération, qui serait annoncée en 2019 selon des fuites non confirmées par le constructeur.

D'une Golf à l'autre, Volkswagen a su créer, dès les premiers tours de roue, un modèle emblématique. Une valeur sûre que tous ses concurrents essaient d’approcher. Cette voiture innovante, fiable, avec une identité forte, dépasse les différentes catégories de véhicules et traverse les milieux sociaux. La Golf, c’est "Das Auto"à l’européenne, son histoire d’amour avec le public dure maintenant depuis plus de quarante ans et tout indique que ce n’est pas prêt de s’arrêter. N’en déplaise à la Coccinelle.


News associées