Volkswagen: Michel Sapin veut une enquête européenne

Voir le site Automoto

Volkswagen Scirocco, coupé 4 places dont le léger restylage est présenté au salon de Genève en mars 2014 et lancé en août
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-09-22T08:04:54.985Z, mis à jour 2015-09-22T08:29:45.295Z

Michel Sapin a exprimé le souhait de lancer une enquête à l’échelle européenne, ce matin au micro d’Europe 1, en réaction au scandale Volkswagen qui fraudait les contrôles anti-pollution aux Etats-Unis.

Le scandale Volkswagen, tout juste divulgué, prend de l’ampleur… Plusieurs pays se saisissent progressivement de cette affaire à commencer par l’Allemagne qui annonce vouloir procéder à des contrôles elle aussi, afin de vérifier si les modèles commercialisés sur son territoire par le constructeur, répondent bien aux normes qu’elle a fixé. La Corée du Sud, très sensible aux questions environnementales, a quant à elle convoqué les dirigeants de la marque…

Une affaire qui dépasse les frontières des Etats-Unis

Et ce matin, Michel Sapin a également aborder le sujet au micro d’Europe 1 : « Il faut lancer une enquête au niveau européen puisque chaque marché à ses normes, a-t-il déclaré. Et puisqu’on le fait pour Volkswagen il me parait nécessaire de le faire aussi pour les constructeurs français, ne serait-ce pour rassurer les consommateurs… même si je n’ai pas de raison particulière de penser que les constructeurs français s’adonnent à ce genre de pratique. » Le ministre des finances a terminé son intervention en rappelant que le gouvernement place la lutte contre la pollution au centre de ses préoccupations : « Ce sont des choses sérieuses. Il est légitime de punir s’il le faut, de rassurer évidemment. »

Pour rappel, l’EPA (Agence Environnementale Américaine) avait découvert que 482 000 véhicules issu du groupe Volkswagen étaient dotés d’un petit logiciel permettant de détecter les contrôles antipollution et de réduire de lui-même les émissions de gaz. Une plainte a même été portée contre Volkswagen ce lundi, par un cabinet d’avocat spécialisé dans la défense des droits des consommateurs aux Etats-Unis… Un coup dur pour la marque allemande, jugée jusque-là comme irréprochable. D’ailleurs, le cours de son action ne cesse de chuter sur les places boursières.