Scandale Volkswagen : "On a totalement merdé" avoue le PDG Amérique

Voir le site Automoto

Michael Horn PDG Volkswagen USA 2014
Par Florent Reyne|Ecrit pour TF1|2015-09-22T14:13:39.844Z, mis à jour 2015-09-23T07:57:47.214Z

Michael Horn, le directeur de Volkswagen America, a profité du lancement de la Passat 2015 à New York pour présenter ses excuses suite au scandale qui éclabousse la marque allemande.

Michael Horn n’a pas mâché ses mots sur l’affaire Volkswagen, lors de la présentation de la nouvelle  Passat à New York.

Le test de la Passat


Volkswagen, la marque de la défiance

 «Notre société a été malhonnête, avec l'EPA (Environnement Protection Agency) et le California Air Resources Board, et avec vous tous ; et dans mes mots allemands, on a totalement merdé », c’est par ses mots que Michael Horn a commenté le scandale actuel qu’essuie la firme allemande, lors de la présentation de . Le dirigeant de Volskwagen outre-Atlantique a également expliqué qu’il allait coopérer « avec le gouvernement, le public, nos clients, nos employés et [..], nos concessionnaires ».  Affirmant que les actions de la société ne sont pas conformes à ses valeurs fondamentales, Horne a ajouté : « Avec notre siège social allemand, nous sommes déterminés à faire ce qui doit être fait, et pour commencer à restaurer votre confiance ».



Un scandale mondial qui coute des milliards

Le scandale des moteurs diesel a pris une ampleur inédite, lorsque le constructeur allemand a avoué que 11 millions de ses véhicules dans le monde étaient équipés du logiciel de trucage aux tests antipollution. Volkswagen, risque de payer 18 milliards de dollars  d'amende rien qu'aux États-Unis ;  elle va mettre 6,5 milliards d'euros de côté sous forme de provisions dans ses comptes du troisième trimestre.


Fer de lance de l'industrie allemande, « la voiture du peule » a vendu cinq millions de d’automobiles dans le monde au premier semestre, devant le numéro un mondial de 2014, Toyota.