Le Volkswagen Touareg 3.0 V6 TDI à l'essai

Le Volkswagen Touareg 3.0 V6 TDI à l'essai
Depuis 2002, date du lancement du premier Volkswagen Touareg, Volkswagen reste le seul à avoir osé relever le défi. Avec succès. Cinq cent milles unités ont été vendus dans le monde. En 2010, VW remet ça. En mieux.

Question style, les propriétaires de Touareg ne seront pas surpris par cette deuxième génération. Il garde l'allure générale, mais gagne en finesse et en élégance. Il délaisse son style mastoc gros SUV pour se rapprocher doucement de l'univers de la berline. À l'avant, il reprend le regard sombre des derniers modèles VW, tandis que les lignes arrière sont plus fluides.

Le Touareg, ou comment grimper aux arbres
Volkswagen conjugue la transmission intégrale en deux temps. La première, celle de série appelée 4Motion, dispose d'un différentiel Torsen autobloquant. En tout terrain, elle adapte les garde-fous électroniques en fonction des conditions du terrain. Pour ceux qui ont une âme de baroudeur, VW propose le 4x4 +. Appelé 4XMotion, ce pack « Terrain-Tech » disponible uniquement sur le 3.0 V6 TDI, comprend un différentiel central verrouillable par commande électrique (5 modes), un blocage de disque, un boîtier réducteur et une garde au sol plus importante. Toute cette armada d'équipements fait du Touareg un grimpeur né : VW annonce des capacités de franchissement de 45°! Tout ça sans bouger de l'habitacle. Car tout se règle par des boutons sur la console centrale.

Le règne de l'inflation
Ce concert de louanges est malheureusement terni par une politique tarifaire qui n'a plus rien à voir avec la philosophie d'un constructeur généraliste. Bien que les prix ne soient pas encore fixés, la tendance est à l'explosion. Le 3.0 V6 TDI est annoncé à 55.000 euros, soit la bagatelle de 5.000 euros de plus par rapport à l'ancienne génération.

Certes, le Volkswagen Touareg 2010 est mieux équipé, plus performant et plus agréable à conduire, mais est-ce là bien raisonnable ?


News associées