Volkswagen : plan social de 30.000 emplois dans le monde d'ici 2020

Voir le site Automoto

Volkswagen Golf 2017 Présentation Herbert Diess
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-11-18T09:22:16.785Z, mis à jour 2016-11-18T14:35:44.338Z

Conséquence du scandale "DieselGate" et de la volonté d'augmenter la rentabilité, le groupe automobile allemand Volkswagen va supprimer 23.000 emplois en Allemagne et 7.000 autres dans le reste du monde.

Plus qu’une conséquence morale après l’affaire des moteurs truqués - le "DieselGate", c’est une coupe gigantesque de plusieurs milliers d’emplois que Volkswagen a officialisé ce vendredi 18 novembre 2016.


Coupe salariale

Jeudi 10 novembre, Volkswagen organise un évènement dans son QG à Wolfsburg, en Allemagne. Sa Golf, véhicule star de la marque né en 1974, revoit légèrement la copie de sa 7ème génération, le tout en mariant avec une vidéo mettant en scène ses employés fiers de voir le nouvel exemplaire évoluer hors de l’usine pour déambuler dans la ville.

Une semaine plus tard, ces mêmes employés - pas exactement les mêmes espérons-le -  se voient affublés d’une nouvelle brutale. 30.000 emplois seront supprimés sur les 4 prochaines années, soit d’ici 2020. 23.000 postes toucheront directement le coeur de l’entreprise en Allemagne, 7.000 ailleurs dans le monde dont les Etats-Unis et le Brésil. La Chine, marché n°1 automobile mondial, serait épargnée. Au total, 215.000 salariés sont recensés dans l'entreprise, mais Volkswagen assure que les départs en retraite anticipés seront privilégiés.

La Volkswagen Golf GTI cru 2017


Volkswagen Golf 2017

Objectif : rentabilité

“La marque Volkswagen ne rapporte pas assez d’argent", a annoncé Le directeur Herbert Diess lors de la conférence de presse, "nous sommes très éloignés de nos concurrents en terme de rentabilité [...] C'est un grand pas en avant, sans doute l'un des plus grands de l'histoire de l'entreprise. Suite à l'erreur magistrale dans l’affaire DieselGate qui n’est qu’à ses débuts, le dirigeant met cette décision sur le compte de la rentabilité (3,7% pour le groupe sur les 9 premiers mois de 2016, 4,5% au 3è trimestre), préférant tailler dans la masse (salariale) pour peaufiner les résultats financiers. 8 milliards d'euros de profits sont attendus en 2016 par le Groupe VW, dont 1,5 milliard pour la marque mère.

Attaqués de toutes part, notamment aux Etats-Unis par l’EPA ayant poussé à l’aveu public le 20 septembre 2015, Volkswagen a dû mettre 18 milliards d’euros de côté, pour d’abord signer l’accord de compensation de 14 milliards d’euros, avant les éventuelles décisions ailleurs dans le monde. A cela, le constructeur automobile allemand a annoncé vouloir faire des économies à hauteur de 3,7 milliards d’euros d’ici 2020, par an !

Virage électrique… et autonome

Plus concrètement en termes automobiles, Volkswagen mise sur les voitures électriques, un virage annoncé dès octobre 2015 et confirmé ce vendredi avec 30 modèles d'ici 2025, ainsi que sur les véhicules autonomes. 

Un virage forcé, qui a été traduit par le concept-car I.D. au Mondial de l’Automobile, sorte de Golf perfectionnée dans son aérodynamique et donc 100% électrique. Cette direction devrait permettre le recrutement de 9.000 personnes, compensant minoritairement le plan massif annnocé ce vendredi.